Licenciée à cause de ses messages privés sur Facebook

Licenciée à cause de ses messages privés sur Facebook   La cour d’appel de Toulouse a estimé que laisser sa session active sur le lieu de travail peut faire perdre aux messages échangés “leur caractère privé”. Que celui ou celle qui, utilisant Facebook sur l’ordinateur de son lieu de travail, n’a jamais quitté le bureau

Lire plus