Joël Robuchon veut faire école à Montmorillon

Joël Robuchon veut faire école à Montmorillon

Joël Robuchon veut faire école à Montmorillon

 

Après l’Institut Bocuse à Écully, c’est au tour de la région Poitou-Charente d’avoir bientôt son Institut Culinaire de Gastronomie signé par un grand chef. C’est un projet d’école hôtelière haut de gamme qui est porté par le Département de la Vienne et la Région Poitou-Charente et qui sera signé Joël Robuchon.

Joël Robuchon veut faire école à Montmorillon

Hier midi à Montmorillon. Joël Robuchon et son associé Guy Job ont visité la Maison-Dieu avec Jean-Pierre Raffarin, le maire et un investisseur asiatique.
Joël Robuchon visitait hier la Maison-Dieu, à Montmorillon, où il veut créer son école de gastronomie. Ce projet, proche de ses racines, lui tient à cœur.
Ils ont cuisiné pour le chef le plus étoilé au monde
A l’âge de quinze ans, Joël Robuchon devait entrer au séminaire de Montmorillon pour suivre ses études. A l’époque, il avait préféré l’apprentissage en cuisine, avec le succès qu’on connaît. Mais le chef le plus étoilé au monde regarde de nouveau vers la Maison-Dieu. Il envisage de créer son école dans ces élégants bâtiments qui dominent la ville depuis le Moyen Age, aujourd’hui désaffectés.
Ce projet dévoilé en septembre suscite de grands espoirs dans la Cité de l’écrit. Il a connu hier une nouvelle étape, avec la visite du célèbre cuisinier, arrivé en hélicoptère en milieu de journée, avec son bras droit Guy Job, déjà venu à plusieurs reprises, conquis par le lieu. Ils ont été accueillis par Jean-Pierre Raffarin, ami du cuisinier, le maire Yves Bouloux et le représentant d’investisseurs asiatiques.

«  Ici il y a tout  »

Le groupe a visité les bâtiments, partiellement classés, qui servaient de maison de retraite jusqu’en 2009. Le site, mis en vente par l’hôpital, comprend aussi l’octogone, une chapelle aux fresques remarquables et de vastes jardins.
Rien n’est encore acquis sur la réalisation de cet ambitieux projet, pour lequel le chiffre de 40 millions d’euros a été évoqué (une lourde réhabilitation est requise). Mais l’enthousiasme de Joël Robuchon est bien concret : « La Maison-Dieu est un endroit de rêve. On m’a proposé de créer des écoles dans plusieurs pays, en Espagne, en Suisse, etc. Mais ici, c’est chez moi : j’ai de la famille à L’Isle-Jourdain, à La Trimouille, à Saint-Savin. Mes racines sont là. Cet institut serait exceptionnel pour la région. Il y a aussi une bonne capacité d’hébergement. A Valence, j’avais visité un très bel endroit, mais il posait le problème de trouver les logements nécessaires pour les étudiants dès le mois d’avril, avec l’arrivée des touristes. Ici, il y a tout. Il faut maintenant pouvoir le réaliser. »

«  Ça avance bien  »

Au-delà des grandes lignes (formations à la cuisine, l’hôtellerie, restaurant d’application), le contenu du projet demeure confidentiel : « Nous ne pouvons pas en dire plus pour l’instant, indique Jean-Pierre Raffarin. Cette visite est une réunion de travail. Une étude, financée par des partenaires privés, est en cours. Ses conclusions sont attendues en juin, afin de prendre la décision. Quand cette étape sera finalisée, nous présenterons le projet aux collectivités locales. Ça avance bien, nous sommes très confiants. »
« Même si on ne peut pas préjuger de la décision définitive, nous faisons un nouveau pas dans la bonne direction », se félicite Yves Bouloux. La création de cette école de niveau international, avec plusieurs centaines d’étudiants, ouvrirait en effet de formidables perspectives pour Montmorillon.

Sébastien Kerouanton

 

 

 

A la Une, Grands Chefs, Restaurants