" Le stress d'un salarié ne peut être anodin pour l'entreprise "

L'enquête SUMER fait ressortir certains secteurs plus particulièrement exposés à la situation de travail tendue. Il s'agit des transports, de l'hôtellerie-restauration, de la santé, de la banque-assurance, de la santé et de l'action sociale....
" Le stress d'un salarié ne peut être anodin pour l'entreprise "

” Le stress d’un salarié ne peut être anodin pour l’entreprise “

 

Au moment ou la pression gagne certains salariés de confrère groupement d’employeurs, nous abordons la question du stress dans les équipes. Valérie Langevin est psychologue du travail pour l’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles. Pour Cadremploi, elle revient sur les ravages du management par le stress.

" Le stress d'un salarié ne peut être anodin pour l'entreprise "

Qu’appelle-t-on le management par le stress ?

Il s’agit d’une pratique qui consiste à mettre la pression sur le salarié pour le contraindre à une meilleure productivité. Ce management peut être le résultat du management maladroit d’un chef d’équipe comme il peut relever d’un niveau plus global de management d’une entreprise. Il n’y a pas de règles absolues et chaque cas de management par le stress est différent.

Comment se manifeste le stress en entreprise et quelles peuvent être ses conséquences ?

C’est un état de stress chronique qui met l’organisme en état de sur-régime. Les effets les plus connus sur le salarié sont un risque de maladies cardio-vasculaires, l’accentuation des troubles musculo-squelettiques et la dépression, pouvant mener, au pire des cas, jusqu’au suicide.

Tout ceci n’est pas anodin, pour l’entreprise, car tous ces risques psycho-sociaux ont un véritable coût économique : les salariés sont moins productifs, plus souvent absents. Il faut parfois les remplacer, ce qui inclut de payer la formation d’un remplaçant.

Quels sont les facteurs de stress les plus forts en entreprise ?

D’après la dernière enquête Sumer du ministère du travail, dont les données devraient être prochainement réactualisées, les salariés français sont très exposés à ce que l’on appelle « la situation de travail tendue » ou « job strain ».

Elle combine de fortes exigences, de fortes contraintes au poste de travail avec de faibles marges de manœuvre. Cette situation de travail augmente la probabilité de développer les pathologies citées précédemment.

Quels sont les postes les plus touchés par le stress au travail ?

L’enquête SUMER fait ressortir certains secteurs plus particulièrement exposés à la situation de travail tendue. Il s’agit des transports, de l’hôtellerie-restauration, de la santé, de la banque-assurance, de la santé et de l’action sociale.

Les catégories socioprofessionnelles sont diversement touchées par le stress. Les cadres, eux, sont particulièrement stressés par des situations qui les placent entre les injonctions d’une direction et les attentes d’une équipe.

Comment réagir lorsque l’on se sent soumis à un management par le stress ?

Quand on ne se sent vraiment pas bien, la première chose à faire est d’aller voir le médecin du travail. A l’écoute des problèmes des salariés, il saura les réorienter si besoin chez leur médecin traitant ou un spécialiste. Mais surtout, il pourra faire le lien entre l’état de santé des salariés et ce qu’il connait du fonctionnement de l’entreprise. Il est également possible d’en parler aux autres acteurs de l’entreprise : hiérarchie de proximité, service des ressources humaines, représentants ou délégués du personnel qui prendront le relais pour porter la question du stress au niveau collectif.

Partgagersur :

Plus d'articles

Ecrivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :