Sébastien de Laporte à la tête du groupe La Pataterie

Sébastien de Laporte à la tête du groupe La Pataterie

Sébastien de Laporte à la tête du groupe La Pataterie

 

La mission du nouveau président de l’enseigne de « restaurateurs patatiers » sera de poursuivre la relance de La Pataterie, reprise en 2017 par les fonds d’investissement Verdoso et Smartholding. Pour cela, Sébastien De Laporte vise un redéveloppement du réseau de franchisés et le déploiement du nouveau concept de restaurant sur le modèle de l’établissement pilote d’Arainville, dans l’Essonne.

 

Sébastien de Laporte à la tête du groupe La Pataterie

Sébastien De Laporte, qui sait un nouvel « homme-clé » pour La Pataterie, un accélérateur de business dans une période inédite pour la restauration française.

Sébastien de Laporte, 47 ans, succède à ce poste à Michaël Cottin, qui occupait la fonction depuis décembre 2017. Sa mission première sera de poursuivre la relance et la croissance de l’enseigne.

Au moment de son redressement judiciaire, en octobre 2017, sous forme de prepack cession, La Pataterie comptait 160 restaurants, dont 140 en franchise. Son volume d’affaires atteignait alors 142 millions d’euros, avec toutefois des pertes financières récurrentes, dues en particulier à une multiplication rapide et mal maîtrisée des ouvertures de sites. Après une restructuration drastique (fermeture des restaurants filiales et départ-résiliation de 60 franchisés), le groupe semble avoir trouvé son assise et sa rentabilité.

Sébastien De Laporte va donc s’atteler à relancer le développement du réseau en franchise. Aucune ouverture n’est toutefois prévue sur 2021/2022. Son objectif immédiat étant d’assurer la reprise de l’activité. Il va également s’attacher à déployer le nouveau concept de restaurant sur le modèle de l’établissement pilote d’Avrainville (Essonne). Un concept très travaillé dans ses ambiances, avec le concours de l’agence de design & architecture Where is Brian ?, pour s’adapter à différents modes de consommation.

En parallèle de ses objectifs économiques, le nouveau patron veut poursuivre le travail engagé sur le produit phare de l’enseigne : la pomme de terre issue de productions locales françaises et cuisinée sur place. Il vise la dynamisation des cartes saisonnières, assorties de de nouvelles recettes pour séduire tous les publics. Un enjeu majeur de la fidélisation client.

Sébastien de Laporte est diplômé de l’Edhec Business School et d’un MBA de l’Insead (2004). Il a occupé des postes de direction commerciale dans l’agroalimentaire. Au sein de Moët Hennessy (2005-2010), d’Euralis Rougié (2010-2019) puis d’Alpina Savoie (2019-2020). Il fut également consultant chez Oliver Wyman de 2010 à 2014. Il a effectué des missions de conseil chez Sodexo et Accor, notamment.

A propos de La Pataterie

Fondé en 1996, le réseau compte aujourd’hui 80 restaurants en France et 2 en Belgique, tous franchisés, et près de 1 000 salariés. En 2019, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 68,2 M€ HT sur la France, en progression de 1,05 %, à périmètre comparable (90 restaurants à l’époque). Et la maison mère La Pataterie S.A.S renouait avec les bénéfices.

L’exercice 2020 s’annonçait  sous les meilleures hospices. Avant que ne survienne la crise sanitaire qui a conduit tous ses restaurants à fermer leurs salles. Une partie d’entre eux, selon leur marché, se sont reconvertis dans la Vente A Emporter et le Click & Collect. Leur vente hebdomadaire atteint en moyenne 3 000 euros. La Pataterie a réussi, malgré tout, à réaliser l’an dernier un volume d’affaires de 35 millions d’euros.

Source HR Infos 

A la Une, Chaines Volontaires, Restaurants

Laisser un commentaire