Réforme des retraites : les emplois aidés TUC, SIVP… pris en compte dans le calcul des droits à la retraite ?

Les députés, Arthur Delaporte (Socialistes) et Paul Christophe (Horizons) ont déposé le 15 décembre dernier une proposition de loi pour permettre la prise en compte des travaux d’utilité collective (TUC), des emplois aidés développés dans les années 1980, et autres stages similaires dans le calcul des droits à la retraite. Capture d’écran Facebook Paul Christophe, député du Nord

Réforme des retraites : les emplois aidés TUC, SIVP… pris en compte dans le calcul des droits à la retraite ?

Entre 1984 et 1990, plus d’un million de jeunes ont évité le chômage grâce aux Travaux d’utilité collective (TUC). À l’approche de la retraite, ils ont découvert que leurs contrats n’étaient pas pris en compte par l’assurance-retraite. Afin de réparer cette injustice, deux députés, Paul Christophe (Horizons) et Arthur Delaporte (Socialistes), avait déposé le 15 décembre dernier une proposition de loi. Le gouvernement propose de le faire dans sa réforme des retraites.  

Cette annonce va réjouir des centaines de milliers de Français, souvent proches de la retraite : la Première ministre Élisabeth Borne a en effet annoncé ce mardi 10 janvier, parmi toutes les mesures sociales retenues dans le cadre de la réforme des retraites, que “les personnes ayant effectué des stages dits de ‘travaux d’utilité collective’ (TUC) ou de formation professionnelle similaires dans les années 1980” verront la réintégration des périodes correspondantes “dans la comptabilisation de la durée de cotisation”. “Le seul point positif” du projet, a d’ailleurs raillé le numéro 1 de la CGT Philippe Martinez.

Source Centre Presse

Partgagez

Plus d'articles

La bienveillance chez GE RH Expert

Valeurs culturelles et sociétales de notre marque employeur Chez GE RH Expert, la valeur la plus importante dans les relations humaines est la bienveillance. Nous

Ecrivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :