Où sont les saisonniers? L'hôtellerie restauration confrontée à une grosse pénurie cet été

Où sont les saisonniers? L’hôtellerie restauration confrontée à une grosse pénurie cet été

Où sont les saisonniers? L’hôtellerie restauration confrontée à une grosse pénurie cet été

RMC s’est rendue au Grau d’Agde, dans l’Hérault où, comme partout sur les côtes françaises cet été, le manque de personnel saisonnier est criant.

Où sont les saisonniers? L'hôtellerie restauration confrontée à une grosse pénurie cet été

La France manque cruellement de saisonniers sur la côte Atlantique, en Bretagne, dans la région Paca… Cuisiniers, serveurs, voire plongeurs font cruellement défaut cette année dans les restaurants, les cafés ou les hôtels situés en bord de plage, alors que les vacances d’été sont déjà bien entamées. C’est le cas notamment en Roussillon, ou en Languedoc. Selon l’UMIH Occitanie, les patrons des établissements du Languedoc et du Roussillon auraient besoin de 3.000 cuisiniers, serveurs ou plongeurs supplémentaires pour assurer le bon fonctionnement de leurs structures.

 

“Pas une entreprise de notre secteur qui n’a pas de problèmes de recrutement”

“Il n’y a pas une entreprise de notre secteur d’activité qui n’a pas des problèmes de recrutement”, regrette Hubert Jan, responsable du syndicat UMIH restauration. “On complétait beaucoup avec des étudiants volontaires qui ont l’habitude de venir travailler chez nous, je suppose qu’ils sont plutôt en vacances cet été, ironise-t-il. Donc je ferme comme je le fais en hiver, deux jours de suite les lundi et mardi. Pourtant les autres étés on trouvait, ça fonctionnait, là ça nous pète à la figure cet été”.

“C’est de plus en difficile, moi je suis là depuis 19 ans, et chaque année on a de plus en plus de mal à avoir des CV, ne serait-ce que des CV !”, déclare, dépité, Pascal Troisi, gérant d’un bar au Grau d’Agde, sur la Méditerranée.

Où sont les saisonniers? L'hôtellerie restauration confrontée à une grosse pénurie cet été

“Boulot très dur”

Dans son bar, où s’est rendue RMC, travaille Damien. Il le reconnaît, pour faire ce métier, il faut être passionné. “La réalité du boulot est très dure évidemment. On a des horaires qui sont assez variables, on commence très tôt et on finit très tard”.

Comme Damien, Jordan est également saisonnier. Il travaille ici aussi pour la saison et doit s’adapter à tous les situations. “Parfois, je suis tout seul car on n’a pas le choix: je suis au bar, je fais les plateaux, je fais les desserts, parce qu’on ne fait pas que le bar et les limonades, on fait aussi le restaurant parce qu’il n’y a pas de main d’œuvre et on manque de personnel”. Dans ce contexte, la grande crainte de Pascal Troisi et de ses équipes, c’est qu’il y ait des défections.

Où sont les saisonniers? L'hôtellerie restauration confrontée à une grosse pénurie cet été

 

41% des entreprises de moins de 250 salariés ont du mal à pourvoir leurs postes vacants. C’est un record depuis 2002. Les secteurs les plus touchés: le commerce et la réparation automobiles, le transport et l’industrie. Au total, entre 200.000 et 320.000 recrutements seraient abandonnés chaque année. La situation est d’autant plus paradoxale que le chômage se maintient à un niveau élevé (3,7 millions de personnes au premier trimestre). Le gouvernement compte sur la formation professionnelle,au menu de la loi “Avenir professionnel”, pour changer la donne.

Des milliers d’emplois sont refusés chaque année par les chômeurs

Selon les chiffres relayés par Les Échos, 200.000 à 300.00 emplois n’auraient pas été pourvus en 2017. Pôle emploi le souligne également : des milliers d’emplois sont refusés, déclinés ou abandonnés chaque année alors qu’ils existent. Si cette situation n’a pas une influence directe sur la croissance économique française, elle semble clairement nuire au dévelopement des PME qui seraient devenues dépendantes de leurs employés actuels.

Les PME ne désirent pas attendre la réforme promise par la ministre du Travail, Murielle Pénicaud, pour solutionner ce souci.  Interrogées pour l’enquête de la BPI France, la plupart d’entre elles indiquaient élargir leur cercle de recherches pour les recrutements. Autrement dit, les PME envisagent d’avoir recours aux travailleurs détachés en provenance d’autres pays d’Europe afin de combleur leur besoin en main-d’œuvre.

 

 

 

 

 

 

 

A la Une, Emploi, Saisonniers

Laisser un commentaire