Légère baisse du nombre de salariés H&R en chômage partiel avant une probable remontée

Légère baisse du nombre de salariés H&R en chômage partiel avant une probable remontée

Légère baisse du nombre de salariés H&R en chômage partiel avant une probable remontée

 

Les entreprises de la branche ont déclaré 238 000 salariés en activité partielle au mois de septembre, pour une durée moyenne de 71 heures par agent. Après avoir fortement baissé en juillet et en août, le nombre de chômeurs a atteint un palier bas. Il devrait remonter en octobre et novembre, en raison des fermetures des cafés et restaurants et de la très faible activité des établissements d’Hébergement.

Légère baisse du nombre de salariés H&R en chômage partiel avant une probable remontée

Le chômage partiel est une mesure clef pour éviter les destructions d’emploi. Mais les entreprises les plus touchées n’auront plus d’autre choix que de licencier. Sans compter celles à forte activité saisonnière qui ne seront plus en mesure d’embaucher en CDD. Photo : winyu – Adobe Stock.

 

Un triste record dont la branche se serait bien passé. Il témoigne de l’ampleur de la crise qui la frappe depuis sept mois maintenant (mars 2020). L’Hébergement Restauration reste le secteur de l’Economie française qui compte le plus de salariés placés en chômage partiel. Et cela, tant en valeur absolue qu’en pourcentage.

 

En effet, 22 % d’entre eux, soit 238 390 agents sur les 1,101 millions enregistrés par les Urssaf, n’exerçaient pas d’activité en septembre. Ou en exerçaient peu. Aucun autre secteur d’activité n’affiche une telle proportion. Au deuxième rang, loin derrière, viennent les fabricants de matériels de transport (ferroviaire, aéronautique, automobile), avec 11 % de leur effectif en activité partielle (37 000 sur 352 000).

Les entreprises HCR ont déclaré pour septembre un total de 16,7 millions d’heures chômées indemnisées. Ce qui représente, par salarié, une moyenne d’environ 70 heures, soit l’équivalent de deux semaines sur le mois. Seul le secteur Transport et Entreposage déclare un nombre significativement plus élevé : près de 86 heures environ (10,290 millions rapportés à 120 308 salariés indemnisés).

La branche a compté jusqu’à 950 000 salariés en chômage partiel en avril

Une donnée  presque encourageante… : le nombre de chômeurs déclarés en chômage partiel diminue régulièrement depuis juin. Il est passé de 889 000 en mai à 579 000 en juin. Puis à 359 000 en juillet. Et à 263 000 en août. Cette baisse traduit une reprise d’activité, qui a culminé en juillet et en août.

Il faut dire que la branche revient de loin. En avril, 86 % de ses effectifs salariés, soit 950 000 agents, étaient placés en chômage partiel, pour un total de 118 millions d’heures chômées déclarées (124 heures par salarié en moyenne). Dès le mois de mars, à la suite des fermetures administratives prononcées le 15, 869 000 passaient en chômage partiel.

Pour autant, l’Hébergement Restauration va endurer un futur proche de nouveau très périlleux. Les mesures de couvre-feu et plus encore de reconfinement vont implacablement détruire à nouveau de l’activité.  Par conséquent, les entreprises seront immanquablement conduites à déclarer leurs salariés en chômage partiel. Solution qui demeure préférable à un licenciement pur et simple.

Aussi, dans ces conditions, doit-on s’attendre à une remontée en flèche des déclarations, lente en octobre puis rapide en novembre. Mais il faudra également surveiller la courbe des licenciements économiques et la courbe des effectifs salariés. Cette dernière, d’ailleurs, a enregistré au premier semestre 2020 un recul net 112 000 postes. Ceci principalement en raison d’une chute des embauches en CDD saisonniers.

22 % des salariés de la branche étaient en chômage partiel en septembre 2020

Source : Source : ASP-DGEFP-Dares – Extraction du SI APART du 26 octobre 2020, s’arrêtant aux données du 25 octobre
Données susceptibles de révisions mensuelles
Tableau : HR-infos

La région Ile-de-France concentre encore 28 % des salariés indemnisés
et 31 % des heures chômées indemnisées

Nombre de demandes d’indemnisation (DI), de salariés concernées (Effectif en DI) et d’heures chômées indemnisées (Heures en DI) par mois

Source : Source : ASP-DGEFP-Dares – Extraction du SI APART du 26 octobre 2020, s’arrêtant aux données du 25 octobre
Données susceptibles de révisions mensuelles
Tableau : Source HR-infos

A la Une, Emploi, Groupement d'Employeurs

Laisser un commentaire