COP21: Alléno, Gauthier, Masse, Veyrat et Brua aux fourneaux du Déjeuner Officiel

COP21: Alléno, Gauthier, Masse, Veyrat et Brua aux Fourneaux du Déjeuner Officiel

COP21: Alléno, Gauthier, Masse, Veyrat et Brua aux Fourneaux du Déjeuner Officiel

 

C’est une info du Figaro, 5 chefs seront aux fourneaux lors du déjeuner officiel de la COP21 au Bourget lundi 30 novembre prochain. Obama, Poutine, Xi Jinping, Ban Ki Moon… y sont conviés et attendus, il devront consommer une cuisine » développement durable « , le tout dans une ambiance internationale tendue. La cuisine des 4 grands chefs et de la chef pâtissière Christelle Brua arrivera t-elle à détendre l’atmosphère ?

COP21: Alléno, Gauthier, Masse, Veyrat et Brua aux fourneaux du Déjeuner Officiel

Cop 21 : Marc Veyrat veut servir le Mont Blanc aux chefs d’État

INFO LE FIGARO-Marie-Amélie Lombard

Quatre chefs étoilés, Marc Veyrat, Yannick Alléno, Alexandre Gauthier et Nicolas Masse, seront aux fourneaux du déjeuner officiel de la Cop 21.
Près de 180 chefs d’État, de gouvernement et responsables d’organisations internationales seront les invités de François Hollande lundi prochain pour un déjeuner au Bourget après l’ouverture officielle de la Cop 21. Obama, Poutine, Xi Jinping, Ban Ki Moon… jamais un tel aréopage n’avait été réuni le même jour. Les préparatifs ont commencé il y a deux ans.
Quatre chefs français, tous étoilés, ont été sollicités pour préparer ce déjeuner officiel dont le menu devait répondre à des critères stricts : des produits «développement durable», compatibles avec les goûts d’autant de personnalités.
Selon les informations du Figaro, Marc Veyrat (La Maison des Bois), Yannick Alléno (Pavillon Ledoyen), Alexandre Gauthier (La Grenouillère, Cuisinier de l’année 2016 Gault-Millau) et Nicolas Masse (La Grand’Vigne, Les sources de Caudalie) seront aux fourneaux du Bourget.

COP21: Alléno, Gauthier, Masse, Veyrat et Brua aux fourneaux du Déjeuner Officiel

Le haut-savoyard Marc Veyrat détaille son menu.

LE FIGARO.- Qu’allez-vous servir lundi pour le déjeuner officiel ?

Marc VEYRAT. – J’ai choisi de faire quelque chose de très typé, autour des produits du Mont Blanc. J’ai voulu vendre la France et ma région. Le Mont Blanc, c’est connu, non ? C’est le point culminant en face de chez moi. J’ai fait fabriquer des assiettes en rondelles de sapin pour mettre en valeur une cuisine musicale et aromatique, imprimée dans le terroir.
– C’est-à-dire?
– Des œufs de poissons d’eau douce, une gelée de légumes et son souffle de tussilage, une plante au léger parfum d’artichaut. Puis, un mini reblochon blanc au jus de myrrhe odorante. Et, enfin, une salade du sous-bois. On va leur faire déguster du lichen ! Tout cela composera une seule grande assiette, autour du Mont Blanc.
– Quelles sont les contraintes d’organisation pour un tel repas?
– On est astreint à une discipline de fer ! Compte tenu des récents événements, vous imaginez… Les horaires d’entrée, de service, de sortie : tout est contrôlé. Quant aux contraintes de temps – les délais sont serrés pour servir un tel déjeuner – je les connais. J’ai fait des repas pour Chirac, Clinton, Helmut Kohl ! Cette fois, les consignes étaient surtout très strictes pour la provenance des produits et le respect du développement durable.
– Comment avez-vous été choisi?
– Je ne sais pas. Peut-être mon deuxième 20 sur 20 au Gault-Millau a-t-il joué. On m’a appelé il y a environ un an pour me dire : «Le président a décidé que…». François Hollande comme Laurent Fabius prennent en compte la gastronomie et les chefs français. Laurent Fabius, qui est aussi ministre du Développement international, sait bien vendre la nourriture, art de la France.

Le Figaro

A la Une, Grands Chefs, Restaurants