Bientôt un hôtel au château de Versailles ?

Mieux qu'un Picnic au Chateau de Versailles, y dormir.....

Bientôt un hôtel au château de Versailles ?

 

D’après Le Journal du Dimanche, le château de Versailles a lancé un appel d’offres pour la création d’un hôtel et le groupe AccorHotels est intéressé.

Bientôt un hôtel au château de Versailles ?

Un hôtel pourrait bientôt être aménagé dans des bâtiments du château de Versailles.

 

Révolution chez le Roi Soleil. L’établissement public du château lance un discret appel d’offres pour créer un hôtel au sein d’un corps de trois bâtiments de 2.800 m2 construit en 1680. Le Grand Contrôle, le Petit Contrôle, ainsi que le Pavillon des premières cent marches, qui ont accueilli des personnages de l’histoire de France comme Turgot et Necker, sont situés à l’extrémité de l’aile du Midi dans le sud du parc.

L’accès est extérieur au parc, mais certaines chambres donneront sur l’Orangerie. À condition qu’un investisseur prenne le risque de réhabiliter cet ancien mess d’officiers délabré et inoccupé depuis 2008. Selon nos informations, AccorHotels est prêt à relever le défi.

Bientôt un hôtel au château de Versailles ?

L’hôtel du Grand Contrôle a hébergé le service général des finances de 1723 à 1789. (AFP)

4 et 7 millions d’euros pour rénover toiture et murs
L’appel d’offres précise que l’investissement pour rénover toiture et murs s’élève entre 4 et 7 millions d’euros. Et autant pour installer un hôtel à l’intérieur. La date limite de la présentation des candidatures est fixée au 14 septembre. La concession est accordée pour 60 ans.

Avec 7 millions de visiteurs par an, le château fait le plein. Mais il a besoin de trouver des ressources supplémentaires car les subventions de l’État sont passées de 47,4 millions d’euros en 2013 à 40,5 millions cette année. En 2010, Jean-Jacques Aillagon, président de l’établissement public, avait lancé un premier appel d’offres pour un hôtel de 23 chambres. La société Ivy International avait été sélectionnée avant d’abandonner le projet. À l’époque, Versailles espérait récupérer 300.000 euros de redevance par an.

Partgagez

Plus d'articles

Ecrivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :