Attirer des candidats, comment se réinventer ?

 Le 30 juin, Pôle emploi et ses partenaires de l’innovation RH ont invité les acteurs du recrutement à découvrir les services et nouvelles pratiques qui s’offrent à eux, alors que la relation au travail est en pleine transformation.

« Le marché du travail connait des profondes mutations qui nous obligent à innover dans les façons de recruter. Il s’agit de rechercher et tester ce qui fonctionne sur le terrain, avant de pouvoir le reproduire à grande échelle. Nous avons choisi de présenter ces expérimentations aux entreprises de la région lors d’un événement dédié qui a permis d’accueillir près de 150 participants. » explique Pascal Blain, directeur régional de Pôle emploi Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Des kiosques ont ainsi mis en évidence les pratiques qui permettent de recruter autrement, sans CV, de former des candidats, de détecter des potentiels, de porter un autre regard sur les profils atypiques.

« Tout le monde est employable : évidemment, il s’agit de permettre aux personnes susceptibles d’être recrutées d’acquérir le portefeuille de compétences qui leur manque. Nous disposons pour cela de moyens importants dans le cadre du Plan d’investissement dans les compétences que nous gérons avec Pôle emploi pour le compte de l’Etat. L’enjeu social et économique est important dans un contexte où le chômage baisse et où nous pouvons nous rapprocher du plein emploi », a indiqué Jean-Philippe Berlemont, DREETS Paca.

Comment s’y prendre ?

Trois conférences et tables rondes ont évoqué des pistes pour attirer les candidats et les fidéliser.

https://youtube.com/watch?v=Vu5y2W06pvQ%3Fenablejsapi%3D1%26amp%3D1%26playsinline%3D1

Détecter les futurs salariés

« Nous avons construit un process pour détecter les talents qui ne viennent pas à nous. Nous sommes très présents auprès des étudiants, afin de les recruter dès la sortie de l’école. Cette présence est aussi très importante afin de susciter plus de vocations de femmes dans notre secteur. Actuellement elles représentent 11,6% de nos effectifs et nous voulons aller plus loin. Nous sommes également très engagés pour faire découvrir nos métiers, et les atouts de notre entreprise, tant sur les campus, qu’avec Pôle emploi. Par exemple nous menons un travail de fond avec Pôle emploi pour identifier des profils motivés à former, qui, une fois dotés des compétences recherchées pourront intégrer notre entreprise et évoluer. Cet accompagnement est indispensable et nous pouvons compter sur une variété de services qui favorisent nos recrutements. » détaille Bruno Pavie, directeur des ressources humaines du groupe NGE

« Attendre que les candidats viennent à nous ne suffit plus », Cyrielle Fernet RH d’Américan Vintage explique qu’elle s’appuie entre autres, sur un processus de cooptation connu de tous les salariés pour recruter les vendeurs et managers de ses enseignes. « Nous organisons des afterwork dans nos boutiques, nous allons à la rencontre des candidats et faisons confiance à nos salariés pour parler de leurs métiers sur les réseaux sociaux en étant le plus transparent possible. »
Elle affirme que lorsque les conditions de travail sont difficiles (amplitudes horaires, jours de repos hors week-end), « il faut aller chercher les leviers de motivation du candidat qui correspondent à l’énergie, à la dynamique de son entreprise » et que ce principe fidélise le salarié.

Des valeurs communes  

Les témoins ont relevé l’importance de partager les mêmes valeurs.

Caroline Bakali, responsable de RH Leroy Merlin explique : « l’esprit d’équipe est primordial chez nous. Avec nos conseillers Pôle emploi nous avons expérimenté un process de recrutement dans les rayons du magasin, très ludique, qui sous couvert du jeu, nous permet de détecter les compétences mais aussi l’authenticité d’une posture, qui s’exprime spontanément, dans un contexte ludique. »

Loading video

Emilie Aubert, Adar Provence, explique : « Dans le service à la personne, les questions d’entraide, de solidarité, de bienveillance sont indispensables. Par exemple, en participant à une opération de recrutement « Du stade vers l’emploi », j’ai pu détecter un profil qui, par son comportement à l’égard d’une personne restée momentanément isolée, a montré son sens de la bienveillance. A l’entretien, elle s’est avérée être une candidate parfaitement adaptée et nous l’avons recrutée ».

De son côté, Morgane Fedi, chargée de recrutement chez Intelcia, indique qu’une telle opération présente également l’intérêt d’estimer le développement de carrière d’un candidat et d’identifier des potentiels de manageriaux.  « Grâce à ces méthodes, la personne est authentique et c’est très important dans les métiers de la relation client ».

En complément de ces échanges, les participants de cette manifestation ont pu rencontrer des professionnels qui pratiquent la formation en situation de travail, le recrutement in situ, la détection de potentiel, l’immersion et des acteurs de l’innovation qui font émerger des talents et des vocations.

Source La Provence

Partgagez

Plus d'articles

Ecrivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :