Recrutement : comment les employeurs sélectionnent-ils les candidats ?

Recrutement : comment les employeurs sélectionnent-ils les candidats ?

Recrutement : comment les employeurs sélectionnent-ils les candidats ?

 

Quelles sont les compétences attendues par les employeurs : compétences techniques, comportementales, ou diplômes et l’expérience professionnelle ? Pôle emploi publie les résultats d’une étude sur ce sujet.

 

crutement : comment les employeurs sélectionnent-ils les candidats ?

 

Dans le cadre d’un recrutement, un employeur réalise plusieurs actions successives :

définir les compétences et qualités attendues pour le poste à pourvoir ;

mobiliser un ou plusieurs canaux permettant de recueillir des candidatures ;

mettre en œuvre un processus de sélection d’un candidat en plusieurs étapes (établissement d’une liste restreinte de candidats sur la base de l’étude des CV, entretiens, tests et choix final du candidat).

L’étude de Pôle emploi porte spécifiquement sur ce processus de sélection à partir des candidatures reçues.

Trois aspects sont particulièrement examinés : l’attention portée par les employeurs aux informations contenues dans les CV, la réalisation ou non de tests pour identifier les compétences détenues par les candidats ; et, en dernier lieu, les critères qui président au choix du candidat retenu.

Selon l’enquête Ofer (Offres d’emplois et de recrutements) réalisée par la Dares en 2016, 89 % des employeurs demandent un CV aux candidats au moment du recrutement. Le premier élément qu’ils prennent en considération est l’expérience professionnelle dans un métier. Puis ce sont les compétences comportementales qui sont regardées à 57 % et la longueur des périodes de chômage ou d’inactivité.

Le lieu d’habitation entre davantage en considération dans les activités qui ont des horaires décalés comme l’hébergement et la restauration.

Enfin, les employeurs déclarent porter moins d’importance à l’âge et aux activités extra-professionnelles.

Parmi les entreprises interrogées, 5 % sont passés par un cabinet de recrutement. Concernant les établissements qui ont recruté directement, 29 % ont fait passer des tests (tests techniques, tests de langues, tests de personnalité).

Le recours aux tests est plus fréquent dans les entreprises de plus de 250 salariés.

Alors que le diplôme sert de filtre pour trier les candidats dans un premier temps, il est rarement le critère conduisant à choisir le candidat final. Ce sont l’expérience dans un poste similaire et les compétences comportementales qui sont souvent les critères présidant au choix final.

 

 

 

A la Une, Emploi, Groupement d'Employeurs