Passeport Européen de compétences: Aubaine pour le recrutement

Cet outil multilingue permet donc à la personne qui cherche un emploi dans l’hôtellerie-restauration de présenter ses atouts, les compétences acquises, dans tel secteur et tel pays.

Passeport Européen de compétences: Aubaine pour le recrutement

La Commission européenne, en partenariat avec la Commission sociale de l’HOTREC (association européenne des hôtels cafés et restaurants) et l’EFFAT (Fédération syndicale européenne pour les secteurs de l’agriculture, de l’alimentation et l’hôtellerie) ont mis en place le passeport européen de compétences en hôtellerie-restauration. Le but ? Faciliter la mobilité et les recrutements des demandeurs d’emploi.

Un atout incontestable

Ce passeport européen de compétences facilite considérablement la mobilité des jeunes travailleurs, qui peuvent mettre à profit leur expérience à l’étranger beaucoup plus aisément. Le renforcement du lien entre les différents pays d’Europe dans le domaine de l’hôtellerie-restauration est une aubaine pour les employés, pour lesquels l’apprentissage passe de plus en plus par la connaissance internationale du métier.

L’acquisition de compétences linguistiques et la démonstration de grande mobilité sont des atouts incontestables dans un CV. De plus, le passeport européen de compétences facilite la lecture du CV pour le recruteur, qui organise d’emblée les étapes de la formation personnelle et professionnelle du demandeur d’emploi. Cet outil multilingue permet donc à la personne qui cherche un emploi dans l’hôtellerie-restauration de présenter ses atouts, les compétences acquises, dans tel secteur et tel pays.

Passeport Européen de compétences: Aubaine pour le recrutement

Cet outil multilingue permet donc à la personne qui cherche un emploi dans l’hôtellerie-restauration de présenter ses atouts, les compétences acquises, dans tel secteur et tel pays.

 

emploi restauration et hôtellerie

Un avenir rayonnant pour l’hôtellerie-restauration

En effet, le secteur de l’hôtellerie-restauration a de beaux jours devant lui, comme le montre cette étude de septembre 2013, qui met en exergue le rôle majeur de ce dernier dans la lutte contre le chômage des jeunes. Entre 2000 et 2010, 2,5 millions d’emplois ont été créés dans l’hôtellerie, ce qui représente une hausse de près de 3% par an.

Il est vrai que l’hôtellerie-restauration présente toujours de nouvelles opportunités et des possibilités d’évolution de carrière, dans la mesure où la qualification s’acquiert principalement par l’expérience et la pratique du métier. L’expérience à l’étranger, facilitée par ce nouveau passeport européen de compétences, est donc une aubaine à la fois pour les travailleurs et les recruteurs, assurés de la mobilité et de la pratique d’une langue étrangère.

 

GE RH EXPERT,  mettons les moyens pour trouver des de bons candidats pour ses adhérents.

Partgagez

Plus d'articles

Ecrivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :