Maranatha en redressement judiciaire ?

C’est une information publiée par le figaro, ce matin.

Maranatha serait convoqué à 9 heures à la demande du président du tribunal.

Selon le Figaro, le groupe dément toutes difficultés et conteste ce redressement judiciaire, dans la mesure où le groupe ne serait pas en état de cessation de paiement.

Après la refus de certification des comptes 2015 et 2016, le redressement judiciaire du groupe Maranatha serait une énième mauvaise nouvelle qui ne ferait que confirmer nos craintes sur la solvabilité du groupe, numéro 5 de l’hôtellerie en France.

Pour mémoire, Maranatha est un groupe hôtelier qui s’est construit avec l’épargne des Français et des acquisitions frénétique au gré de levées de fonds spectaculaires via le canal des CGPI mais aussi de grands institutionnels assureurs.

Maranatha en redressement judiciaire ?

Depuis le début, nous ne comprenons pas le modèle économique et vous avons mis en garde dès 2015, dans cet article « Finotel Maranatha, un placement miracle aux promesses de rendement non raisonnables« . Extait de l’introduction de cet article (publié avant les attentats) :

« Je n’arrive pas à comprendre comment on peut communiquer avec autant d’assurance sur la réalisation certaine d’un tel rendement.

J’ai beau avoir lu le prospectus dans tous les sens, analysé les comptes et l’ensemble de la documentation de Finotel Maranatha, je ne comprends rien ! Je n’arrive pas à comprendre comment il est possible d’affirmer, avec une telle certitude, pouvoir servir, au choix de l’investisseur :

Maranatha en redressement judiciaire ?

      • Un rendement sécurisé à 7% annuel capitalisé ; 
      • Un rendement dynamique compris entre 6% et 8% annuel capitalisé ; 

J’aimerais bien vous aider et vous dire : Oui, c’est un bon placement ou Non, attention arnaque. Mais c’est mission impossible. Je ne comprends pas le montage de ce placement et surtout quels sont les moteurs de performance.

(ps : Si en fait, je comprends bien les moteurs de performance, ils sont parfaitement expliqués par la société FINOTEL, mais je ne comprends pas comment on peut s’engager sur leur réalisation assurée). 

Le Blog du Patrimoine

A la Une, Hôtels