Justice. Faux tickets et ardoises à l'hôtels

Justice. Faux tickets et ardoises à l'hôtel

Justice. Faux tickets et ardoises à l’hôtel

 

Un trentenaire a été condamné, lundi, à deux ans de prison et à rembourser ses victimes pour une série d’arnaques et de filouteries.

Justice. Faux tickets et ardoises à l'hôtels

Dans le box des prévenus lundi, Tony Leturgie, 36 ans, poursuivi pour escroquerie, vol, prise de nom d’un tiers et filouterie. Ses victimes ? Une quarantaine de personnes et d’établissements.Le 5 octobre 2014, un homme dépose plainte auprès de la gendarmerie d’Angers (Maine-et-Loire). Le mois précédent, il a acheté des billets sur Le Bon coin pour emmener sa famille à Disneyland Paris. A l’entrée, on lui refuse l’accès, car ses titres sont faux. En cheville avec les enquêteurs, ce père de famille lance une nouvelle transaction avec le même vendeur. Cette fois, il y en a pour 2 000 € de tickets. Le prévenu se retrouve alors nez à nez avec les forces de l’ordre. Interpellé, il reconnaît qu’il vit ainsi. En imitant des billets originaux à l’ordinateur, avec une imprimante couleur. Il a ainsi glané près de 4 800 €. Tony ne s’est pas arrêté là. Après avoir été hébergé à Paris par un homme vulnérable, il lui a pris son passeport. Il l’aurait revendu, mais en aurait profité pour utiliser son nom. Pour ses clients, mais aussi pour s’enregistrer dans des hôtels comme l’Hermitage, à La Baule. Le total des filouteries frôle, là encore, les 4 800 €.

La procureure, Alexandra Verron, requiert deux ans de prison et maintien en détention. Le tribunal suit les réquisitions. Il condamne Tony Leturgie à rembourser près de 4 000 € à ses victimes.

 

A la Une, Hôtels, Restaurants