Justice. Faux tickets et ardoises à l'hôtel

Le total des filouteries frôle, là encore, les 4 800 €.

Justice. Faux tickets et ardoises à l’hôtel

 

Un trentenaire a été condamné, lundi, à deux ans de prison et à rembourser ses victimes pour une série d’arnaques et de filouteries.

Justice. Faux tickets et ardoises à l'hôtels

Dans le box des prévenus lundi, Tony Leturgie, 36 ans, poursuivi pour escroquerie, vol, prise de nom d’un tiers et filouterie. Ses victimes ? Une quarantaine de personnes et d’établissements.Le 5 octobre 2014, un homme dépose plainte auprès de la gendarmerie d’Angers (Maine-et-Loire). Le mois précédent, il a acheté des billets sur Le Bon coin pour emmener sa famille à Disneyland Paris. A l’entrée, on lui refuse l’accès, car ses titres sont faux. En cheville avec les enquêteurs, ce père de famille lance une nouvelle transaction avec le même vendeur. Cette fois, il y en a pour 2 000 € de tickets. Le prévenu se retrouve alors nez à nez avec les forces de l’ordre. Interpellé, il reconnaît qu’il vit ainsi. En imitant des billets originaux à l’ordinateur, avec une imprimante couleur. Il a ainsi glané près de 4 800 €. Tony ne s’est pas arrêté là. Après avoir été hébergé à Paris par un homme vulnérable, il lui a pris son passeport. Il l’aurait revendu, mais en aurait profité pour utiliser son nom. Pour ses clients, mais aussi pour s’enregistrer dans des hôtels comme l’Hermitage, à La Baule. Le total des filouteries frôle, là encore, les 4 800 €.

La procureure, Alexandra Verron, requiert deux ans de prison et maintien en détention. Le tribunal suit les réquisitions. Il condamne Tony Leturgie à rembourser près de 4 000 € à ses victimes.

 

Partgagez

Plus d'articles

La bienveillance chez GE RH Expert

Valeurs culturelles et sociétales de notre marque employeur Chez GE RH Expert, la valeur la plus importante dans les relations humaines est la bienveillance. Nous

Ecrivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :