"Bistrots et terrasses de Paris" bientôt au Patrimoine de l'UNESCO ? 

“Bistrots et terrasses de Paris” bientôt au Patrimoine de l’UNESCO ? 

“Bistrots et terrasses de Paris” bientôt au Patrimoine de l’UNESCO ? 

 

C’est une tradition typiquement parisienne qui ravit autant les habitués que les touristes : le bistrot parisien. Une association de propriétaires a déposé un dossier de candidature pour figurer au Patrimoine culturel mondial de l’Unesco. En attendant la réponse en mars 2019, la mairie de Paris a apporté son soutien à l’action.

 

"Bistrots et terrasses de Paris" bientôt au Patrimoine de l'UNESCO ? 
Les  bistrots et terrasses de Paris demande leur inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO © France 2 / Culturebox

On y célèbre toujours le beaujolais nouveau et on y trouve toujours quelqu’un accoudé au comptoir pour y boire un café avec son « parisien », un sandwich jambon-beurre. Les bistrots parisiens et leurs terrasses sont un des lieux emblématiques de la capitale, immortalisés mille fois au cinéma ou dans les dessins de Kiraz.

 

Comme un petit air de revendication sur le zinc… A l’heure de la disparition des bistrots parisiens, les propriétaires se mobilisent pour les faire entrer au patrimoine culturel mondial de l’UNESCO. Une action menée par une association et soutenue par tous les amateurs de terrasses et par la mairie de Paris !
Reportage : L. Legendre / JM. Mier / S-A Ho / I. Calavatto

Cette association, qui regroupe des professionnels des bistrots parisiens, est soutenue par plusieurs personnalités. Le comédien Pierre Arditi, la chanteuse Marianne James ou encore l’acteur et réalisateur Jacques Weber, égrène le quotidien. Qui précise que l’association doit annoncer officiellement lundi le dépôt d’un dossier au ministère de la Culture en septembre prochain. C’est lui qui décidera de transmettre ou non la candidature à l’Unesco.

Le bistrot de Paris classé par l’Unesco … Après la reconnaissance du  Repas gastronomique des Français, il fallait bien qu’un jour l’idée éclose et se concrétise. C’est fait. Le 29 novembre, dans le sous-sol d’un troquet du 2e arrondissement, a ainsi vu la constitution de « l’Association pour l’inscription au patrimoine immatériel de l’Unesco des Bistrots et Terrasses de Paris en tant qu’art de vivre ».

"Bistrots et terrasses de Paris" bientôt au Patrimoine de l'UNESCO ? 

Parmi les membres fondateurs de l’association, le GNI-Synhorcat (syndicat majoritaire du CHR parisien- NDLR), France-Boissons, le Devoir Parisien-Compagnons du Beaujolais, les Francs Mâchons de Paris et les Maîtres-restaurateurs de Paris ou encore la Maison Joseph Drouhin honorablement connue pour ses grands bourgognes et ses vins de l’Oregon. Alain Fontaine, Parigot pur souche depuis des générations, et patron du Mesturet classé Coupe du Meilleur Pot 2016, en sera le premier président. (lire son interview)

Tout est dit dans les statuts de l’association. Il s’agit de faire classer par l’Unesco les bistrots de Paris et leurs terrasses, symboles d’un art de vivre parisien, comme élément du patrimoine immatériel. Les membres se donnent trois ans pour y parvenir. Avec l’appui d’un cabinet de lobbying lié au Club de la Table Française. La première année devrait être consacrée à obtenir le soutien des ministères.

Une fois l’inscription réalisée, l’association appelée à grossir pourra proposer une labélisation impliquant le respect d’une charte pour les bistrots comme pour les terrasses. C’est peut-être ce qui fait peur à certains … A l’exemple de l’association Tradition du Vin qui décerne le trophée bistrotier de la Bouteille d’Or concurrent de la Coupe du Meilleur Pot.  Elle a préféré  décliner l’invitation à rejoindre « l’association Unesco ». «On ne sait pas où ça va, on préfère rester indépendant » explique Paul Calvet, président de Tradition du Vin.

En attendant, on voit mal le dossier “Bistrot Unesco” avoir une chance de succès sans le soutien de la Mairie de Paris. Lors de premiers contacts, l’équipe d’Anne Hidalgo a fait valoir qu’elle ne voulait surtout pas que cela entraîne un effet de « sanctuarisation » des terrasses et des bistrots parisiens.

Paris derrière la candidature des bistrots

Des tables et des chaises en bois, des grandes gueules, un jambon-beurre, un petit noir ou un petit blanc, l’ambiance des bistrots parisiens est unique. “On refait le monde, ici”, raconte une habituée. Si pour les parisiens, le bistrot est un rituel, pour les touristes du monde entier cette étape figure comme une expérience incontournable. “Ils sont exceptionnels et vraiment uniques”, dit l’un d’eux.

"Bistrots et terrasses de Paris" bientôt au Patrimoine de l'UNESCO ? 

L'”Association pour l’inscription au patrimoine immatériel des bistrots et des terrasses de Paris pour leur art de vivre” remettra en septembre un dossier au ministère de la Culture, chargé de présenter les candidatures à l’Unesco en mars 2019, pour une décision au plus tôt en décembre de l’an prochain, ou en janvier 2020.

“Nous sommes à fond derrière cette initiative”, a déclaré Olivia Polski, adjointe au Commerce de la maire PS, Anne Hidalgo, lors d’une conférence de presse de l’association, conviée le 21 juin pour une “réunion de travail” à l’Hôtel de Ville.

La sauvegarde d’une tradition parisienne

L’association propose aux Parisiens et aux “amoureux des bistrots du monde entier”, une adhésion à 3 euros sur son site internet qui permettra de récolter des fonds qui iront dans un “fonds culturel”, a annoncé son président Alain Fontaine. Et si les patrons se mobilisent ainsi, c’est bien parce que la tradition est en danger. Ils ne représentent plus que 14% des points de restauration de la capitale contre 50% il y a trente ans. L’association souhaite aussi sauvegarder les terrasses des cafés. “Le temps s’arrête quand on est en terrasse”, conclut un habitué.

© France 2 / Culturebox

A la Une, Restaurants

Laisser un commentaire