AUGMENTER DE 30 % LES SALAIRES…PAR L’INTÉRESSEMENT.

AUGMENTER DE 30 % LES SALAIRES…PAR L’INTÉRESSEMENT.

AUGMENTER DE 30 % LES SALAIRES…PAR L’INTÉRESSEMENT.

 

AUGMENTER DE 30 % LES SALAIRES…PAR L’INTÉRESSEMENT.

 

Alors que la majorité des secteurs et plus particulièrement ceux de la restauration vivent une pénurie de recrutement sans précédent, cette annonce « fracassante » d’un restaurateur proche de Narbonne interpelle puisqu’elle va même plus loin que les négociations actuelles des syndicats sur une augmentation qui « parait » alors timide aux alentours des 10 %.

Sur le fond, nous ne pouvons que saluer l’initiative personnelle de ce professionnel, je suis persuadé qu’elle est motivée par une volonté de chercher des solutions efficaces, pérennes et favorisera surement un affut de CV au sein de cette structure. Aussi, j’ai toujours défendu l’idée qu’une restauration trop accessible en termes de tarifs, ne défendait ni l’intérêt des producteurs et fournisseurs, ni celui des salariés et de l’entrepreneur. En augmentant ses tarifs, il va en réalité vendre au juste prix et plus à bas prix.

Cependant cette augmentation de tarif a aussi pour but d’augmenter la rentabilité de l’entreprise : car au-delà du titre repris dans les journaux, il fallait aussi lire le mot « INTERESSEMENT » à cette augmentation de salaire.

La prime d’intéressement est la somme versée au titre d’un accord d’intéressement. Elle a pour objet d’associer les salariés aux performances et aux résultats de leur entreprise. Le calcul et les critères de versement de la prime sont fixés dans un accord d’intéressement, renouvelable tous les 3 ans.

Bien conseillé, ce professionnel utilise des outils souvent utilisés dans d’autre secteurs pour créer un appel d’air et favoriser des plans de carrière.

L’intéressement est en réalité un dispositif d’épargne salariale. C’est un complément de rémunération, sous forme de primes versées au titre de l’intéressement aux salariés selon des critères définis par l’entreprise :

  • La prime d’intéressement peut être calculée en fonction des résultats de l’entreprise, selon des critères financiers ou comptables.
  • Ce dispositif d’épargne salariale peut aussi être établi sur des critères de performances commerciales, d’atteinte d’objectifs de productivité ou de qualité (augmentation du chiffre d’affaires, réduction des frais généraux, amélioration de la satisfaction clients, etc.)

La prime d’intéressement concerne tous les collaborateurs. La qualification, l’ancienneté ni même la performance individuelle n’entrent en ligne de compte.

Donc proposer une prime d’intéressement, c’est proposer un élément de rémunération complémentaire qui ne prend pas en compte tous les critères d’une rémunération traditionnelle comme son net qui influe sur le calcul de sa retraite, cependant cet outil peut devenir non imposable s’il est placé dans un plan d’épargne salariale.

Il restera maintenant aux équipes de cette entreprise de tenir les indices de performance indiqués par la direction pour bénéficier de leur prime.

En conséquence, les négociations qui tentent d’aboutir déjà aux alentours de +10 % ne sont pas anodines car elles s’indexent sur l’ensemble du contrat de travail et pas sur un outil déporté lié à une potentielle performance.

L’annonce a donc été remarquée, il faudra maintenant être remarquable pour proposer des critères de performances accessibles pour partager cette réussite que je leur souhaite.

Partgagersur :

Plus d'articles

Ecrivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :