Discrimination à l’embauche : AccorHotels et Courtepaille épinglés

Discrimination à l’embauche : AccorHotels et Courtepaille épinglés

Discrimination à l’embauche : AccorHotels et Courtepaille épinglés

 

Voilà une publicité dont AccorHotels se serait bien passé. Le premier hôtelier en France et sixième au niveau mondial est cette fois mis au ban des accusés, coupable de discriminer les Maghrébins à l’embauche. La ministre du Travail a dévoilé lundi publiquement son nom, ainsi que celui de l’entreprise Courtepaille. Les deux groupes avaient été avertis en novembre que le couperet allait tomber s’ils ne changeaient pas leurs pratiques.

Discrimination à l’embauche : AccorHotels et Courtepaille épinglés

AccorHotels et Courtepaille sont pointés du doigt par le ministère du Travail pour discrimination à l’embauche.

 

AccorHotels et Courtepaille auraient fait preuve de discrimination à l’encontre de candidatures maghrébines dans le cadre d’embauches.

 

Le défenseur des droits bientôt saisi

«La situation de ces deux entreprises est particulièrement préoccupante. Malgré de multiples relances, elles ne sont pas parvenues à produire un plan d’action satisfaisant pour remédier à leur situation» a déclaré la ministre à l’occasion de la signature avec une vingtaine d’entreprises d’un pacte en faveur de la lutte contre les discriminations à l’embauche selon les origines. «Leur cas sera porté» dans les prochaines heures à l’attention du défenseur des droits a annoncé Myriam el Khomri. Tout en se défendant de les clouer au pilori, elle dit vouloir mettre AccorHotels et Courtepaille «en face de leur responsabilité pour qu’elles se mobilisent à la hauteur de cet enjeu (…), en ces temps où prospèrent les discours simplistes pointant toujours les mêmes boucs émissaires».

 

Être au centre des attentions pour une affaire de discrimination, c’est le genre d’affaire dans laquelle aucun PDG ou DRH n’aime être empêtré. Surtout pour une grande entreprise pour laquelle la réputation est essentielle. Les anglo-saxons appellent cela le «name and shame». Cette méthode consistant à divulguer les noms des mauvais élèves dont les pratiques sont répréhensibles est une première en France. Si Xavier Darcos s’y était essayé en 2010 quand il était rue de Grenelle, pour cibler les entreprises rechignant à négocier sur le stress au travail, il avait dû battre en retraite sous la pression patronale avant la parution des noms.

Un «testing» lancé en 2016 auprès de 40 entreprises

Dans un premier temps, le ministère du Travail avait lancé une campagne de «testing» de grande ampleur au printemps 2016 auprès de 40 grandes entreprises de plus de 1 000 salariés, sélectionnées sans le savoir, afin d’étudier les politiques de recrutement. Une procédure utilisée à plus petite échelle depuis 2004 par les pouvoirs publics, et qui sera étendue à 100 entreprises dès septembre 2017. Chacune a reçu entre 30 et 40 CV. A chaque fois deux candidatures rigoureusement équivalentes ont été envoyées, avec pour seule différence un nom à consonance «hexagonale» ou «maghrébine». Résultat : douze entreprises se sont rendues coupables de discriminations envers les candidatures «maghrébines».

 

L’objectif affiché par le ministère a été d’obtenir de chaque entreprise qu’elle s’engage sur des corrections avec une date pour faire le point. A l’automne, le cabinet de la ministre a reçu chacune d’elles et demandé des «plans d’actions correctives». Fin janvier, dix sur douze se sont mises dans les clous avec des mesures «significatives». Celles qui n’ont pas joué le jeu en présentant des «mesures cosmétiques» avaient été prévenues : «il n’y aura pas de deuxième chance» avait averti la ministre… Sollicité mardi par nos soins, le groupe AccorHotels fait valoir qu’il a présenté un plan d’actions qu’il se dit prêt à retravailler. Quant à Courtepaille, le groupe n’a pas donné suite à nos demandes.

Le Parisien

La réponse d’AccorHotels suite à la publication des résultats de la campagne du Ministère

AccorHotels a pris connaissance, en décembre 2016, des résultats de la campagne de testing lancée par le Ministère du Travail, de l’Emploi et la Formation professionnelle et du Dialogue social.

Les résultats de ce testing, qui a porté sur 38 hôtels en France, étaient clairement insuffisants. Ils ne reflètent pas notre engagement en France et à l’international, en matière de diversité et d’inclusion. Respect de l’individu et égalité de traitement sont au cœur de nos valeurs.

Au-delà des programmes déjà existants, nous avons immédiatement réagi en lançant, dès le mois de janvier 2017, un plan d’actions complet, comprenant notamment une nouvelle campagne de sensibilisation, des outils à destination de tous les directeurs de nos 1635 hôtels en France et un plan d’auto-testing courant 2017. Nous avons partagé ce plan d’actions avec le Ministère, en l’enrichissant de ses suggestions.

Notre objectif est d’éliminer les différences de traitement des candidatures observées au cours de ce testing. Nous restons déterminés à poursuivre notre plan d’actions, en lien avec nos Instances Représentatives du Personnel, le Ministère et les autres acteurs référents dans ce domaine.

122 nationalités différentes sont représentées dans nos 1635 hôtels en France. AccorHotels est présent dans 95 pays à travers le monde. Notre histoire repose sur la richesse de tous nos collaborateurs, quelle que soit leur origine, et nous sommes fiers de la diversité de nos talents. Notre culture d’entreprise et notre ADN incarnent les valeurs de respect et d’ouverture à toutes les différences.

A PROPOS DE ACCORHOTELS
Le groupe AccorHotels est un leader mondial dans le domaine du voyage et du lifestyle ainsi qu’un pionnier du digital offrant des expériences uniques dans plus de 4 100 hôtels, resorts et résidences, mais aussi plus de 3 000 résidences privées d’exception dans le monde entier. Fort de sa double expertise d’investisseur et opérateur, à travers ses divisions HotelInvest et HotelServices, AccorHotels est présent dans 95 pays. Son portefeuille comprend des enseignes de luxe de renommée internationale telles que Raffles, Fairmont, Sofitel Legend, SO Sofitel, Sofitel, onefinestay, MGallery by Sofitel, Pullman et Swissôtel, des marques et boutiques hôtels milieu de gamme reconnues que sont 25hours, Novotel, Mercure, Mama Shelter et Adagio, des enseignes économiques très prisées comme JO&JOE, ibis, ibis Styles ou ibis budget, ainsi que les enseignes régionales Grand Mercure, The Sebel et hotelF1. AccorHotels fournit des services innovants aux voyageurs, d’un bout à l’autre de leurs parcours, notamment à travers la récente acquisition de John Paul, numéro 1 mondial des services de conciergerie.
Bénéficiant d’un ensemble incomparable de marques et d’une riche histoire d’environ cinq décennies, AccorHotels, qui s’appuie sur une équipe mondiale de plus de 240 000 femmes et hommes engagés, est attaché à remplir sa mission première : faire en sorte que chaque client se sente – Feel Welcome. Les clients ont accès à l’un des programmes de fidélité hôteliers les plus attrayants du monde – Le Club AccorHotels.
AccorHotels joue un rôle actif auprès des communautés locales où il est implanté et est mobilisé en faveur du développement durable et de la solidarité à travers PLANET 21, un programme complet regroupant les collaborateurs, les clients et les partenaires afin d’assurer une croissance durable.
Accor SA est une société cotée sur Euronext Paris (Code ISIN : FR0000120404) et sur le marché OTC aux Etats-Unis (Code : ACRFY).
Pour plus d’information ou effectuer une réservation, rendez-vous sur accorhotels.group ou accorhotels.com. Ou rejoignez-nous et suivez-nous sur Twitter et Facebook.

 

 

 

A la Une, Hôtels