Un 4 étoiles au pied du château de Fontainebleau !

Une création due au coup de cœur d’un couple de riches Coréens, qui a eu le coup de foudre pour la cité impériale. Après deux ans de travaux et un investissement de 5 M€, le résultat est à la hauteur avec cet hôtel de luxe de 27 chambres et 7 suites. Du jamais-vu à Fontainebleau depuis trente ans.

Un 4 étoiles au pied du château de Fontainebleau !

 

Luxe, calme et volupté s’invitent en ville. La Demeure du Parc, le nouvel hôtel 4 étoiles de Fontainebleau, accueille déjà des premiers clients.

 

Un 4 étoiles au pied du château de Fontainebleau !

Pendant 17 ans, au 36, rue Paul Séramy, les Bellifontains ont eu l’habitude de côtoyer l’hôtel Legris& Parc. Fermé et vendu dans la foulée en 2013, l’établissement, après un an et demi de travaux et 5,5 millions d’euros injectés, s’est aujourd’hui transformée en un prestigieux hôtel de charme. La piscine n’existe plus, mais à sa place, une petite fontaine entourée par des pierres de la forêt de Fontainebleau, au pied de laquelle un brasero géant et son feu vous invite à la détente. Rebaptisée « La Demeure du Parc », cette ancienne maison de famille est ouverte au public depuis le 1er octobre ! Des débuts très attendus, car déjà repoussés deux fois. Cela valait bien le coup d’attendre, le résultat est étonnant. Nouvelle ambiance, un décor contemporain et distingué qui s’inspire de la forêt, le tout au cœur d’un jardin fruitier de 900 m² au pied du château. Une transformation complète des trois pavillons de cette bâtisse historique réalisée avec beaucoup de goût, diront la plupart.

Un établissement 4 étoiles, au pied des jardins du château de Fontainebleau. L’ancien hôtel du marquis de Cavoye, chargé d’histoire (voir encadré) renaît de ses cendres et a rouvert depuis le 1er octobre, avec un nouveau nom, La Demeure du Parc.

Une création due au coup de cœur d’un couple de riches Coréens, qui a eu le coup de foudre pour la cité impériale. Après deux ans de travaux et un investissement de 5 M€, le résultat est à la hauteur avec cet hôtel de luxe de 27 chambres et 7 suites. Du jamais-vu à Fontainebleau depuis trente ans.

C’est un architecte décorateur de Barcelone qui a finalement été retenu, à la place du célèbre designer Philippe Starck, choisi au départ. « Il a privilégié la pierre et les décors en bois, avec des pièces très lumineuses », commente Marie-Jeanne Berna, une des responsables de l’hôtel. Fini le charme désuet des années 1970 et de son pavillon en toit de chaume. Du blanc, du gris, du chêne, les chambres sont séduisantes, avec de belles finitions. On notera les suites originales, à thème, comme celle se servant des jeux anciens comme décor, ou La Galerie, avec ses peintures. A découvrir également, le restaurant et le savoir-faire de deux femmes : Carmen Thelen, ancienne adjointe de Frédéric Vardon (une étoile au Michelin) qui a conçu la carte et Sophie de Bernardi, la pâtissière, qui a travaillé chez Taillevent et Troigros. L’occasion de déguster des menus accessibles à 25 ou 32 €.

Louis XIV y rencontrait la Mauresse en secret

La Demeure du Parc cache une histoire exceptionnelle. En 1659, c’était l’hôtel particulier du marquis Louis Dauger de Cavoye, grand maréchal des Logis de Louis XIV. Il fut le grand protecteur des artistes et écrivains de l’époque, comme Molière. Racine, le poète tragédien logeait régulièrement à Fontainebleau, quand le roi débarquait avec sa cour, tout à côté. Il aurait occupé un petit pavillon, baptisé actuellement suite Bibliothèque. Plus mystérieux, dans cet hôtel séjourna La Mauresse, une religieuse noire nommée Louise Marie-Thérèse, qui avait été placée au couvent de Moret. D’après Voltaire, elle était le portrait caché du roi. D’autres historiens racontent qu’elle était le fruit d’une passade de la reine, Marie-Thérèse, pour un nain, page de la cour, baptisé Nabo. C’est dans l’actuelle chambre 109 que le roi venait la rencontrer.

 

Partgagez

Plus d'articles

Ecrivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :