Tourisme: Leboncoin défie Booking et Airbnb

Tourisme: Leboncoin défie Booking et Airbnb

 

L’e-commerçant lance une offre sans frais à destination des hôteliers, qui souffrent de la pandémie.

Tourisme: Leboncoin défie Booking et Airbnb

Leboncoin, qui propose 218.000 annonces d’hébergements de vacances, revendique désormais la deuxième place sur le marché de la location de vacances. ZSOLNAI GERGELY/Zsolnai Gergely – stock.adobe.com

Leboncoin part à l’assaut des plateformes américaines de la réservation touristique. L’e-commerçant, qui a accéléré son développement dans le secteur du tourisme ces derniers mois, lance une offre destinée à soutenir et attirer les hôteliers, durement éprouvés par la crise du Covid-19. Quand Booking et Expedia demandent à ces professionnels des commissions de l’ordre de 15 à 20 % pour chaque réservation, Leboncoin s’engage à n’en prendre aucune, jusqu’à la fin 2020. Il pratiquait jusqu’alors un taux de commission de 10 %.

«Le secteur est au bord du précipice, explique Antoine Jouteau, directeur général du groupe Leboncoin. Nous lançons un appel aux hôteliers: vous êtes les bienvenus sur Leboncoin, qui ne vous facturera aucun frais de réservation jusqu’à la fin de l’année. Vous pourrez ainsi reconstituer votre trésorerie. Nous sommes pour vous une alternative à Booking ou Expedia, qui ne prennent pas ce type d’initiatives et paient peu d’impôts en France

Nous sommes pour vous une alternative à Booking ou Expedia, qui ne prennent pas ce type d’initiatives et paient peu d’impôts en France.

Antoine Jouteau, directeur général du groupe Leboncoin

Leboncoin, nouvel acteur majeur de l’e-tourisme ?

Leboncoin se veut le « partenaire vacances de tous les Français ». Son directeur général l’a rappelé lors d’une conférence de presse mercredi 20 février, mettant notamment en avant une nouvelle interface marchande avec paiement sécurisé.

 

C’est une annonce qui n’a pas surpris grand monde. Dans un article du Figaro l’été dernier, Leboncoin annonçait réfléchir à la mise en place d’un service de paiement sécurisé, notamment pour faire face aux nombreuses arnaques à la location. Depuis le début d’année 2019, c’est donc chose faite. Le “petit” frenchie aux 171 millions d’annonces déposées en 2018 s’impose dans un secteur largement concurrencé par le leader et géant américain Airbnb. Lui présente une toute autre catégorie de chiffres : 2 millions de personnes séjournent chaque nuit dans des hébergements référencées sur sa plateforme.

10 000 hôtes depuis le début de l’année

Pourtant, rien ne semble arrêter Leboncoin, bien parti pour vouloir défier son grand concurrent. Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue mercredi 20 février, le site a annoncé vouloir se positionner comme un acteur de poids dans ce secteur de la location entre particuliers, grâce notamment à son outil de paiement en ligne et des commissions peu élevées. Jusqu’à présent, le site n’avait rien d’un site marchand puisque les transactions se faisaient uniquement entre particuliers, de la main à la main.

Aujourd’hui, Leboncoin se veut intermédiaire de paiement. Il propose à l’hôte de déposer une annonce, comme avant, et dans son espace personnel de fournir un rib ainsi qu’une pièce d’identité pour prouver qu’il est un “hôte vérifié” (afin d’éviter tout risque de fraude). Il peut ensuite configurer son calendrier, indiquer ses disponibilités et fixer ses prix par nuit ou par semaine. Côté locataire, celui-ci réalise une recherche classique puis peut verser un acompte sécurisé. La demande de réservation est ensuite envoyée. L’hôte reçoit une demande de réservation et valide. Le voyageur arrive chez l’hôte et paie le solde. En quelques mois d’activités, le servic

A la Une, Hôtels, Tourisme

Laisser un commentaire