Sexy et rosé, le champagne Clara Morgane fait scandale

Sexy et rosé, le champagne Clara Morgane fait scandale

 

La prestigieuse maison Charles de Cazanove a lancé une bouteille portant le nom de l’ancienne actrice de films pornographiques. Un descendant du fondateur de l’entreprise, qui se dit choqué par cette alliance, va saisir la justice.

 

  • Sexy et rosé, le champagne Clara Morgane fait scandale

    Lancée en grande pompe à un mois de Noël, dans une boîte de nuit parisienne, la cuvée Clara Morgane sera peut-être sur votre table de réveillon. Ou sur celle de votre prochain dîner de Saint-Valentin.

 

« Une bouche fruitée, généreuse et puissante pour vous accompagner pendant les fêtes », annonçait l’ancienne actrice X en posant avec une bouteille de ce champagne rosé, conçu par la célèbre maison de Cazanove.

50 € la bouteille

L’entreprise fondée en 1811 à Avize (Marne), au sud d’Épernay, a choisi de s’associer avec Clara Morgane pour doper ses ventes et diversifier sa clientèle. La bouteille de brut à l’habillage sexy est vendue 50 €.

Ce qui n’est pas, mais alors pas du tout du goût de Loïc Chiroussot de Bigault de Cazanove, descendant de Charles Gabriel de Cazanove, fondateur de la maison champenoise.

« Comment peut-on associer mon illustre famille à Clara Morgane ? »

« Je suis véritablement choqué par cette association. C’est tout simplement scandaleux ! Comment peut-on associer le nom de mon illustre famille à celui de Clara Morgane ? C’est inconcevable », a-t-il réagi auprès du journal régional L’Union.

Le comte de Bigault de Cazanove va assigner en référé l’entreprise pour que son nom ne soit plus accolé à celui de Clara Morgane qui, à 36 ans, est aujourd’hui chanteuse et mannequin.

« S’ils savaient, mes ancêtres se retourneraient dans leur tombe », peste le comte Loïc Chiroussot de Bigault de Cazanove.

Égérie de nombreuses marques, Clara Morgane n’a pas réagi à la polémique.

Ouest France 

A la Une, Insolite, Restaurants

Laisser un commentaire