Le Grand Hôtel de Bordeaux passe sous pavillon Intercontinental

UN PASSÉ, UNE RICHESSE Le Grand Hôtel de Bordeaux & Spa s’est inscrit dans la vie de sa ville, de son patrimoine, de sa région et de son vignoble. Ce qui était vrai dès la fin du XVIIIe siècle, au tout début de son histoire, l’est donc toujours 230 ans plus tard. Avec la même force, le même engagement, la même passion, et le même goût de la perfection. Le Grand Hôtel de Bordeaux & Spa est le lieu de toutes les rencontres et de toutes les émotions. UN RÊVE, UNE HISTOIRE En plein coeur du triangle d’or, communément appelé « quartier des Grands Hommes », poumon historique de la cité girondine, l’architecte Victor Louis met la dernière main à la construction d’un hôtel particulier. Créateur inspiré, c’est lui qui a signé la réalisation du Grand Théâtre. Une référence, s’il en est, dans l’art de bâtir. Même façade d’inspiration néoclassique, même colonnade de style corinthien, même démesure des aménagements intérieurs à l’exemple de l’étonnante Salle du Marbre, rebaptisée aujourd’hui Salon Sauternes, merveille d’entre les merveilles : face au Grand Théâtre, l’effet miroir est immédiat, saisissant, et c’est du même coup l’harmonie de la place de la Comédie tout entière qui touche à la perfection. Ce nouvel ouvrage entre, d’emblée, dans le cœur des Bordelais. Le Grand Hôtel est donc né, sous le signe de l’Excellence. Les années et les décennies passant, elles vont affirmer la notoriété de l’établissement, hôtes légendaires à l’appui. Pour simple preuve, le député Victor Hugo y lança même en 1870, depuis la terrasse voisine du Café de Bordeaux, ce propos visionnaire : « Si on ne veut plus qu’il y ait de guerre en Europe, il faut créer l’Europe ». Visionnaire, disait-on... Puis l’histoire, la Grande, se fige un peu. Au fil des ans, entre les murs de l’hôtel, la vie perd de son intensité, de sa superbe. Mais le mythe, lui, perdure.

Le Grand Hôtel de Bordeaux passe sous pavillon Intercontinental

La chaîne internationale d’établissements de luxe vient de signer un contrat de vingt ans avec l’actuel Grand Hôtel de Bordeaux, place de la Comédie

Le Grand Hôtel de Bordeaux passe sous pavillon Intercontinental. L’information nous a été confirmée hier matin par le propriétaire de l’hôtel, Michel Ohayon, qui, après la venue du chef multi-étoilé Gordon Ramsay pour diriger les restaurants de l’hôtel, frappe un nouveau grand coup.

Le Grand Hôtel de Bordeaux passe sous pavillon Intercontinental

Intercontinental, déjà présente à Paris, Marseille, Cannes et bientôt Lyon, est en effet la chaîne n°1 de l’hôtellerie de luxe dans le monde et son pavillon devrait doper et surtout internationaliser davantage la fréquentation du palace bordelais. “Intercontinental a une force de frappe commerciale absolument colossale avec 4800 hôtels répartis dans 80 pays ” explique Michel Ohayon.

La rumeur du mariage entre le Grand Hôtel et Intercontinental circulait depuis décembre dernier mais, précise Michel Ohayon, ” il y a toujours des centaines de détails à régler avant de passer à la signature.” Les deux signataires s’engagent pour une durée de vingt ans. Intercontinental a demandé à Michel Ohayon d’apporter quelques corrections dans les chambres mais, souligne l’homme d’affaires, ” si elle signe avec nous, c’est qu’elle est satisfaite de nos prestations actuelles.”

L’enseigne Intercontinental devrait être posée sur l’établissement dans quelques jours.

Partgagez

Plus d'articles

Ecrivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :