Hôtellerie France : la fréquentation tirée vers le haut en avril et juin 2019

Hôtellerie France : la fréquentation tirée vers le haut en avril et juin 2019

 

C’est une fréquentation en dents de scie qu’a connu l’hôtellerie française au cours du 1er semestre 2019. Après des mois de janvier et février stables, mars et mai ont été moins performants qu’en 2018, alors qu’avril et juin remontent le niveau.

Hôtellerie France : la fréquentation tirée vers le haut en avril et juin 2019

Des chiffres stables sur le 1er semestre vs 2018

 

Si la fréquentation hôtelière a été fluctuante selon les mois, au global elle affiche des performances stables par rapport à l’exercice précédent, avec une progression de 0,2 point - Cliquez sur la photo pour agrandir - DR : MKG

Si la fréquentation hôtelière a été fluctuante selon les mois, au global elle affiche des performances stables par rapport à l’exercice précédent, avec une progression de 0,2 point – Cliquez sur la photo pour agrandir – DR : MKG

MKG Consulting et OK Destination viennent de publier un baromètre sur la fréquentation hôtelière française au 1er semestre 2019.

Il en ressort une activité fluctuante selon les mois, mais qui au global affiche des performances stables par rapport à l’exercice précédent, avec une progression de 0,2 point.

Après un début d’exercice difficile marqué par des stabilisations de la fréquentation en janvier et février et une baisse (-1,8 point) en mars, la fréquentation a connu une nette amélioration en avril (+2,8 points) et un excellent mois de juin (+1,7 point).

« Les hôteliers français ont subi le ralentissement d’activité débuté en décembre 2018 avec la crise des gilets jaunes. Les hôtels haut de gamme sont les seuls à afficher une baisse de la fréquentation (-0,6 point). Ce segment a particulièrement été touché par la baisse des arrivées de touristes étrangers », précise MKG dans un communiqué.

L’Ouest de la France a enregistré la plus forte progression avec respectivement une hausse de 1,8 point pour la Normandie et de 1,7 point pour la Bretagne. 

Les régions du Nord et du Sud affichent une fréquentation positivement stable par rapport à l’an dernier.

En revanche, les régions situées au centre du pays (Centre Val de Loire, Pays de la Loire, Ile-de-France et Bourgogne Franche-Comté enregistrent un léger recul de leur taux d’occupation.

Des événements d’envergure internationale comme Le Salon Airshow de Paris-Le Bourget et la coupe du monde féminine de football ont permis aux hôteliers français d’enregistrer d’excellentes performances en juin.

« Ces deux événements ont accueilli une clientèle internationale qui boudait le territoire depuis le début de l’année, notamment la clientèle américaine qui a suivi en nombre son équipe féminine de football », indique MKG.

Le mois de juillet devrait être également bonnotamment grâce aux demi-finales et à la finale qui se sont déroulées à Lyon.

« Parmi les plus gros marchés européens, la France ne se trouve pas dans le peloton de tête. En effet, des pays comme l’Espagne ou la Belgique affichent des performances meilleures que la France grâce notamment à des hausses de prix moyen plus importantes ».

Source Tourmag 

A la Une, Hôtels, Tourisme

Laisser un commentaire