Hôtellerie: face à la pénurie de salariés, les professionnels veulent recruter du "migrant"

Hôtellerie: face à la pénurie de salariés, les professionnels veulent recruter du “migrant”

Hôtellerie: face à la pénurie de salariés, les professionnels veulent recruter du “migrant”

Coup de tonnerre dans la profession, plutôt que d’augmenter les salaires pour attirer les salariés vers la profession, les professionnels envisagent de recruter chez les migrants, quitte à faire baisser encore les salaires, et mettre les migrants et les Français en concurrence sur le marche de l’emploi. 🙁 C’est le retour des négriers d’autrefois, des Thénardier.

Hôtellerie: face à la pénurie de salariés, les professionnels veulent recruter du

Réunis en conseil ce jeudi avec plusieurs ministres, les professionnels de l’hôtellerie-restauration se disent prêts à accueillir et à former les migrants pour faire face à la pénurie de personnels.

La France est double championne du monde : de football mais aussi du tourisme. Plusieurs ministres et les professionnels du secteur étaient réunis jeudi 19 juillet pour un “conseil du tourisme”. Ils se sont félicités que la France soit la première destination mondiale avec 87 millions de touristes l’an dernier et ont affiché l’objectif de passer à 100 millions d’ici deux ans. Mais pour cela, encore faudrait-il avoir les moyens humains nécessaires.D’où l’idée formulée par les représentants du secteur auprès du gouvernement de recruter des migrants.

“Le frein, c’est les papiers”

“C’est un secteur qui recrute, 13 000 emplois depuis le début de l’année”, affirme le secrétaire d’État Jean-Baptiste Lemoyne. Mais plus de 100 000 postes restent non pourvus dans l’hôtellerie-restauration. Didier Chenet du syndicat Synhorcat l’explique par le manque de candidats mais aussi par un problème de formation.

Notre idée c’est d’élargir. Nous allons faire des propositions notamment en matière d’intégration des migrants. Ce qui peut poser problème à certains, c’est peut être une chance pour nos métiers. Didier Chenet, syndicat Synhorcat à franceinfo

“Aucun tabou”, renchérit Roland Héguy, du syndicat Umih qui demande au gouvernement d’aider les hôteliers et restaurateurs à embaucher des migrants. “Dans nos entreprises, on est prêts à les recevoir. Le frein c’est les papiers. Donc il faut qu’ils régularisent leur situation. Nous, derrière, on peut les accueillir, les former, même au niveau de la langue française, etc. On a des gros besoins.”

La prochaine réunion entre le gouvernement et les professionnels du tourisme devrait porter justement sur les problèmes de recrutement.

France Info

A la Une, Cuisine, Hôtels, Restaurants, Saisonniers

Laisser un commentaire