Groupement d’employeurs : échec ou réussite ?

Groupement d’employeurs: échec ou réussite ?

 

Lors d’une interview sur une revue professionnels de l’hôtellerie, Franck Trouet reconnaît que Optim partage est un échec, les employeurs ayant besoins des mêmes profils aux mêmes horaires.

 

Optim partage est le groupement d’employeurs  (GE) créé il y a 2 ans par le GNI. Si le constat est que les employeurs demande les mêmes profils aux mêmes heures est une évidence, il est aussi vrai que c’est la résultante d’un fichier de salariés pas assez riches en personnels sur l’ensemble des profils.

Pour en arriver là, il faut du temps et de l’expérience que GE RH Expert a acquis depuis sa création en 2010 (déjà 9 ans).

Plutôt que de tenter l’expérience, n’aurait il pas été préférable de s’appuyer sur un groupement d’employeurs existant ? Les dirigeants du GNI peuvent se poser la question.

Un groupement d’employeurs, c’est quoi ?

Un groupement d’employeurs est une entité à but non lucratif (association loi 1901 ou une coopérative) composée de professionnels qui se regroupent pour partager des salariés. Une organisation qui permet aux entreprises de pourvoir à des postes. Un groupement d’employeurs ne peut être confondu avec une entreprise de travail temporaire. Dans les conditions spécifiques fixées par les articles L 1253 -19 à L 253-23 du code du travail, dans le but de favoriser le développement de l’emploi sur un territoire, des groupements d’employeurs peuvent être créés entre des personnes physiques ou morales de droit privé et des collectivités territoriales (communes, départements…). L’avenir appartient à des fonctionnements d’entreprises en réseau. Le GE permet aux entreprises d’apprendre à coopérer progressivement à partir des ressources humaines. Sur le terrain, c’est une dynamique de coopération qui est générée et un transfert de bonnes pratiques sociales.

A minima, il faut être deux structures pour créer un GE. Celui-ci peut être monosectoriel, multisectoriel ou mixte (structures privées et publiques). A l’exception des métiers réglementés (avocat, comptable…), tous types de postes peuvent être mutualisés.

À la différence d’une entreprise de travail temporaire, le groupement d’employeurs a pour objectif de :

Recruter des salariés sur des emplois durables pour les mettre à disposition des entreprises adhérentes. Ce système leur permet d’employer du personnel selon leurs besoins respectifs sans supporter la charge d’un emploi permanent.
– De ne pas rémunérer des capitaux.

Les salariés sont à la disposition de ses seuls adhérents et en aucun cas d’entreprises extérieures non adhérentes. Le salarié est employé par le groupement dans le cadre d’un contrat de travail soumis à un seul accord conventionnel, lequel doit être adapté aux classifications professionnelles, aux niveaux d’emploi des salariés ou à l’activité des différents membres du groupement. Cette organisation innovante du travail permet de concilier flexibilité pour les entreprises et moindre précarité pour les individus (Flexisécurité).

GE RH Expert est une association de professionnels Hôteliers et Restaurateurs, dédiée à la profession du CHR.

Recourir à un GE comporte des avantages :

 

Pour les employeurs :

– Simplification des démarches administratives et mutualisation des coûts.

– Bénéficier d’un personnel compétent et fidélisé même sur de faibles temps horaires.

– Partager un emploi ou le temps de travail en fonction des besoins des structures adhérentes.

– Intégrer un réseau d’entreprises régionales.

 

Pour les salariés :

– Un contrat unique apportant sécurité et stabilité au quotidien.

– Développer des compétences par la diversité des expériences au sein de plusieurs structures.

– Un employeur unique : le GE, un bulletin de paie…

En temps de crise économique, le GE est l’un des rares outils opérationnels permettant la « flexi-sécurité » : concilier la flexibilité nécessaire aux entreprises et la sécurisation des emplois pour les salariés.

 

Quand embaucher en contrat à durée limitée ?

Le contrat à durée limitée reste une habitude classique des entrepreneurs, grâce aux nombreux avantages qu’il présente. Premièrement et tout en respectant le motif légal de recours à un contrat à durée limitée,  ce dernier permet aussi à l’entrepreneur de vérifier les capacités de ses futurs collaborateurs. Ainsi, plus tard, l’employeur peut proposer un CDI, alors que cet acte ne peut pas se faire avec un intérimaire sauf à payer une indemnité forte à l’agence intérimaire.

Les employés en contrat à durée limité et en temps partagé sont plus appliqués et motivés au travail qu’un intérimaire. C’est la raison principale pour laquelle ils gardent cette tradition. Le but est de pérenniser l’emploi soit au sein du GE soit directement au sein de l’entreprise adhérente au GE. Il vous revient donc de faire votre choix.

 

GE RH Expert

A la Une

Laisser un commentaire