Emissions culinaires : Frôle t-on l'indigestion ?

Emissions culinaires : Frôle t-on l'indigestion ?

Emissions culinaires : Frôle t-on l’indigestion ?

Vous reprendrez bien un peu de concours de cuisine ? Impossible de passer une semaine sans tomber sur une émission culinaire ! Si les audiences ont été au rendez-vous les premières années, le public semble commencer à se lasser. Trop de gastronomie tue la gastronomie ?

Un dîner presque parfait, Top chef, Masterchef, Le meilleur pâtissier, Cauchemar en cuisine, Dans la peau d’un chef, Norbert et Jean le défi, La meilleure boulangerie de France, L’addition s’il vous plaît « Chef »… ne penserait-on plus qu’à manger ?

La gastronomie française mise en valeur
Vous avez surement vécu ce moment de solitude avec votre assiette de coquillettes au jambon en regardant Top Chef et ses plats plus alléchants les uns que les autres… Peut-être que cela vous a motivé pour vous mettre aux fourneaux à votre tour ?

Si les émissions culinaires se sont multipliées ces dernières années, elles ont le mérite d’avoir crée des vocations, valorisé le patrimoine culturel français et surtout rendu le métier de cuisinier glamour !

Emissions culinaires : Frôle t-on l'indigestion ?

Le nombre d’émissions culinaires a explosé
Ces émissions ont tellement enthousiasmé le public qu’elles ont surfé sur la vague et se sont propagées comme une traînée de poudre. Et à force de produire des programmes de cuisine, certains crient à l’indigestion ! Même les chefs s’en lassent ! Cyril Lignac lui-même, alors qu’il est l’un des pionniers du concept a avoué sur iTélé en 2013 déjà qu’il y avait trop d’émissions de cuisine !

Concours gastronomiques et autres émissions culinaires en tous genres, la cuisine s’invite à toutes les sauces sur le petit écran. Le risque : donner une franche indigestion aux téléspectateurs moyens, qui pour le moment encore, dévorent ces programmes. Mais si le succès d’audience est au rendez-vous, attention aux lendemains de fêtes difficiles ! Les producteurs de ces émissions, qui sont le plus souvent de bonne qualité, il faut le reconnaître, devraient toutefois prendre garde à ne pas tuer la poule aux oeufs d’or!

Bien sûr la cuisine à grand spectacle, à l’image de Masterchef diffusé tous les vendredis soir sur TF1 pendant environ trois heures, fait se lécher les babines à des millions de fans. Quoi de plus alléchant et délassant que de regarder des cuisiniers amateurs batailler ferme pour, après deux mois de compétition, devenir le MasterChef? Puis, après avoir digéré les interminables pauses publicitaires de l’émission à succès de la première chaîne, place, dès le lundi, sur M6, au Meilleur pâtissier! De quoi émoustiller les papilles des becs sucrés. Là encore, le show et son after durent carrément au-delà de minuit… Là encore, les pubs sont aussi nombreuses que pour un match de Coupe du monde de foot…

Et tout au long de la semaine, les fourneaux s’invitent également dans la petite lucarne. C’est le cas chaque jour, en fin d’après-midi, dans Un dîner presque parfait sur M6. Dans une ville de France, qui change chaque semaine, cinq habitants se reçoivent à tour de rôle chez eux pour dîner. À chaque fois, le repas de l’hôte est jugé par ses invités. Souvent très sévèrement. Et si vous complexez face à tous ces agités des casseroles, il vous reste à zapper sur France 2, à peu près à la même heure, pour regarder Dans la peau d’un chef, avec Christophe Michalak, histoire d’apprendre des recettes simples et efficaces. Et pour accompagné le fromage: La meilleure boulangerie de M6, qui sacre le meilleur professionnel de France, dont la première saison vient de s’achever, est faite pour vous.

Enfin, gratins, rôtis et purées s’invitent aussi de plus en plus dans des émissions qui ne sont pas exclusivement culinaires. C’est le cas des Carnets de Julie, sur France 3, programme dans lequel Julie Andrieu nous fait visiter une région tout en préparant de savoureux pique-niques. Et dans C à vous diffusé sur France 5, Anne-Sophie Lapix parle politique, société, culture, tout en gardant un oeil à son chef maison qui mitonne chaque soir un dîner pour l’invité vedette du programme. La recette est au passage expliquée à l’antenne. Même topo dans 100% Mag sur M6: Faustine Bollaert aborde tous les sujets de la vie pratique, y compris, bien sûr, l’art culinaire. Notons que la touche d’humour apportée par Jean Imbert et Alexandra Rosenfeld assure une digestion facile!

Enfin, le rire est également au rendez-vous dans Norbert et Jean: le défi, sur 6ter. Ces deux- là sont capables, par exemple, de créer des plats à partir de restes trouvés dans une poubelle… Reste que, même si rigoler facilite la digestion, attention aux excès de bonne chère télévisée!

A la Une, Restaurants, Tendance