Désormais plein d’hôtels touristiques à vendre un peu partout

Désormais plein d’hôtels touristiques à vendre un peu partout

Désormais plein d’hôtels touristiques à vendre un peu partout

 

On compte déjà dans l’Europe du sud (Espagne, Italie, Portugal) plus d’une centaine d’hôtels à vendre. Les perspectives du tourisme cet hiver, malgré tous les efforts locaux, sont plutôt mauvaises principalement, note l’OMT, à cause des obligations de quarantaine pour les touristes à leur retour dans les principaux pays émetteurs.

 

 

Désormais plein d’hôtels touristiques à vendre un peu partout

 

« La vente d’hôtels ne s’arrêtera donc probablement pas » indique t-on au sein de l’Organisation mondiale du tourisme. Et on sait déjà que plus l’offre de vente est importante, plus le prix est bas.

Selon l’organisation, la liste des hôtels à vendre va des hôtels aux hôtels ruraux, des aparthotels aux appartements et, bien sûr, aux maisons de vacances avec des prix qui vont de 300 000 euros pour un hôtel rural de dix chambres situé à Valverde, la capitale d’El Hierro, aux 31 millions d’euros demandés pour un hôtel rénové situé à Porto, avec 185 chambres avec vue sur la mer. .

Même TUI vend ses hôtels

Le géant allemand du tourisme Tui vient de confirmer par la voix de son président que son groupe «n’a pas besoin de la propriété d’un navire pour exploiter une compagnie maritime, ni du bâtiment ou du terrain pour exploiter un hôtel. Par conséquent, nous pouvons vendre une partie de la propriété de ces hôtels à des fonds immobiliers, et par conséquent lever des réserves supplémentaires, tout en gardant le contrôle du produit, de la marque et de la distribution ».

Le géant allemand qui, après trois renflouements publics, fait face à un scénario de nationalisation possible par le gouvernement allemand devrait se séparer de certains actifs immobiliers jugés « moins stratégiques« .

Tui affirme posséder plus de 400 hôtels opérant sous ses propres marques hôtelières, et depuis des années sa stratégie était d’avoir une part hôtelière plus importante dans son activité par rapport à ses activités de voyagiste pur, compte tenu de la différence de rentabilité entre les deux, de la même manière que d’autres groupes puissants et concurrents comme Alltours, Der Touristik ou FTI voyages.

La vente des propriétés hôtelières du groupe TUI devrait correspondre à son nouveau modèle « d’actifs légers  », une stratégie pour obtenir des liquidités et maintenir les marques à flot, compte tenu du resserrement des banques et des investisseurs pour réduire la dette des entreprises touristiques.

 

 

 

 

 

Source La Quotidienne

 

A la Une, Hôtels, Tourisme

Laisser un commentaire