Démarchage de rue, TikTok, primes… Des RH prêts à tout pour recrute

Sur le parking d’un supermarché à Montigny-en-Ostrevent, au cœur du bassin minier, Marion Geltz, fait du recrutement de proximité ce lundi après-midi. Elle travaille pour Synergie, une agence d’intérim basée à Douai (Nord). Depuis ce matin, elle et sa collègue ont monté un barnum pour attirer les demandeurs d’emploi. “On a notre stand”, explique la jeune femme dans le reportage ci-dessus, “on essaie à la fois d’accueillir les personnes qui viennent vers nous, et d’aller chercher celles qui passent”.





Recruter est devenu si difficile que cette agence a même investi dans une camionnette pour sillonner tout le territoire. Dans les Hauts-de-France, Sabrina a déjà prévu d’aller partout. “Ça fait trois mois qu’on l’a mise en place”, explique-t-elle, “on est dans le Nord depuis un peu plus d’une semaine et ça a déjà des effets positifs”. En trois mois, ce démarchage a permis de “ramener soixante personnes à l’emploi”dans toute la France, estime-t-elle, “donc on continue”.

Voir en Video ici

Dans la région, les emplois à pourvoir sont essentiellement dans l’automobile ou de la logistique, pour des contrats courtes durées. Les recruteurs n’hésitent pas à utiliser TikTok, avec costumes, musique et petite chorégraphie. Tout est bon pour recruter, comme ce système de primes mis en place par un magasin de matelas, pour récompenser un salarié qui permet d’en embaucher un autre. 250 euros à la signature, et la même somme six mois plus tard, si le nouveau salarié fait toujours partie de l’entreprise. C’est le prix à payer pour maintenir des effectifs.

Partgagez

Plus d'articles

Accor: une nouvelle collaboration avec Amadeus

Accor annonce une nouvelle collaboration avec la plateforme espagnole Amadeus, renforçant leur partenariat stratégique pour déployer le système central de réservation d’Amadeus (ACRS) sur l’ensemble

Ecrivez-nous