Cuisiniers et métiers de la Restauration classés comme métiers les plus pénible en France

Cuisiniers et métiers de la Restauration classés comme métiers les plus pénible en France

signature-food-and-sens Une étude produite il y a quelques semaines a classifié les métiers les plus pénibles en France, et parmi les cinq métiers, devinez lesquels on retrouve ?

 

Horaires, environnement de travail, pression psychologique, concurrence, compétition, tâches ingrates, salaires bas, manque d’autonomie, parcours professionnel complexe… et bien voilà, vous avez compris le métier de cuisinier arrive en tête de liste. Et bien non la passion ne fait pas tout, elle ne compense pas tout, on estime d’ailleurs à environ 70% le nombre de jeunes qui décrochent dans les 5 ans après avoir quitté l’école hôtelière.

Cuisiniers et métiers de la Restauration classés comme métiers les plus pénible en France

Un classement a récemment été établi par la DARES, un organisme émanant du ministère du Travail pour établir les corps de métier les plus pénibles, plus précisément sur le « bien-être psychologique dans le monde professionnel« . Et c’est le métier de cuisinier qui arrive en première position. En cause : les horaires, l’environnement de travail très confiné, ainsi que les odeurs et le bruit.

Alors même qu’il fut évoqué à un moment par les politiques de prendre en compte, pour l’âge de la retraite, le facteur de pénibilité, les métiers de la restauration n’ont jamais été considérés   comme des métiers usants par l’administration.

Viennent ensuite, dans la même veine, tous les métiers de la restauration et de l’hôtellerie comme les serveurs, les maîtres d’hôtel…

Les ouvriers derrière les employés de banque selon ce classement

Les aides-soignants arrivent en 3e position avec la surcharge de travail et là encore les horaires de travail difficiles. En 4e position on retrouve les bouchers, les charcutiers et les boulangers.

Plus surprenant, les employés de banque et d’assurances à la cinquième place. Beaucoup ne se sentent pas reconnus et craignent pour leur poste avec le développement de l’informatique.

La liste est longue mais on retrouve ensuite tous les ouvriers du BTP, de la métallurgie, les agriculteurs, les éleveurs, les bûcherons, les hôtes de caisse et les agents de surveillance.

Cuisiniers et métiers de la Restauration classés comme métiers les plus pénible en France

Les métiers du bâtiment font aussi partie des métiers les plus pénibles, efforts physiques, dangerosité, conditions de travail.

Cuisiniers et métiers de la Restauration classés comme métiers les plus pénible en France

La liste des 10 métiers les plus pénibles :

1 – Cuisiniers

2 – Les métiers de la restauration et de l’hôtellerie

3 – Aides-soignants

4 – Bouchers, Charcutiers, Boulangers

5 – Employés de banque et d’assurances

6 – Ouvriers du BTP

7 – Ouvriers de la métallurgie

8 – Agriculteurs, éleveurs

9 – Bûcherons

10 – Agents de caisse – Agents de surveillance

 

Nous remarquons que les agents RATP et SNCF ne figurent pas dans ce classement 

Bruit Exposition supérieure à 85dB, plus de 20h par semaine.
Température Travail à une température supérieure à 30°C ou inférieure à 5°C

Plus de 20h par semaine et plus de 12 semaines par an.

Posture Travail à genoux, les bras en l’air, accroupi, en torsion latérale (plus de 90°) et en position forcée des articulations.

Plus de 3h30 par jour et plus de 20h par semaine.

Manutention Activité nécessitant de recourir à la force humaine pour soulever, abaisser ou retenir une charge.

Plus de 3 tonnes par jour.

Travail de nuit Travailleur qui, entre 22h et 7h, accomplit au choix :

  • au moins 2 fois par semaine, selon son horaire habituel, au moins 3h de son travail effectif quotidien
  • au moins 280h de travail (établissements permanents sur l’année civile)
  • sur une période d’un trimestre civil, 70h pour les établissements/salariés saisonniers
Agent chimique dangereux Exposition aux agents :

  • R45, R46, R49, R60, R61, R68 ou H350, H360
  • R40, R62, R63, R68 ou H341, H351, H361
  • Agents chimiques dangereux soumis à une valeur limite d’exposition professionnelle réglementaire contraignante ou indicative

Plus de 2h par semaine, sans protection collective et/ou individuelle.

Comment travaille un cuisinier ?

Le cuisinier exerce un métier à la fois créatif, strict et d’une grande polyvalence.

Vous voulez tout savoir sur ce métier ? Comment travaille le cuisinier ? Quelle est sa journée type ? Quels sont les avantages et les inconvénients du travail d’un cuisinier ? Comment le métier va-t-il évoluer et vous avec ?

Quelles sont les horaires d’un cuisinier ?

Les horaires du cuisinier vont dépendre de l’établissement où il travaille : restaurant traditionnel, de collectivité, dans l’hôtellerie, service de traiteur… Consultez notre article pour tout savoir sur où exercer le métier de cuisinier !

Cuisiniers et métiers de la Restauration classés comme métiers les plus pénible en France

HEURE PAR HEURE, SA JOURNÉE TYPE

D’une manière générale, la plupart des cuisiniers vont commencer leur service assez tôt le matin (entre 7h et 9h30) pour la mise en place. Une fois la préparation du service effectuée, il ou elle déjeune avec ses collègues avant l’arrivée des premiers clients. C’est souvent lui qui prépare le déjeuner du personnel. Puis, vers midi, c’est le début du service avec ses coups de feu à gérer !

Le service s’achève vers 15h. Ensuite, il faut nettoyer pour préparer la salle au service du soir. En fonction de l’établissement, le cuisinier peut avoir droit à une pause entre 15h et 17h. Mais ce n’est pas toujours le cas ! L’équipe peut être séparée en deux : équipe du jour, équipe du soir. S’il fait partie uniquement de l’équipe du jour, le cuisinier aura terminé sa journée vers 17h. Mais, le plus souvent, il enchaîne avec le service du dîner !

Autour de 17h – 18h, le cuisinier s’occupe de la mise en place du service du soir. Il mange avec l’équipe autour de 19h. Puis, c’est au tour des clients de dîner ! Le service du soir se déroule en général de 19h30 à 23h. Enfin, c’est l’heure de nettoyer le restaurant et la cuisine et vers minuit la journée est terminée !

Vous avez l’intention d’ouvrir votre restaurant après votre CAP ? À ces tâches il faudra y ajouter de l’administratif, de la comptabilité et de la gestion du personnel !

Avantages et inconvénients du métier de cuisinier

Vous qui envisagez de devenir cuisinier, il est important de connaître les plus et moins de votre futur métier ! Être passionné de cuisine est très important mais il faut aussi vous projeter dans une nouvelle vie professionnelle à l’issue de votre reconversion en cuisine ! YouSchool vous donne toutes les clés et vous accompagne dans cette démarche !

 

LES DIFFICULTÉS DE CE MÉTIER

Comme pour de nombreux métiers de la restauration, il y a certaines contraintes au métier de cuisinier :

  • les horaires (longues journées, travail soir, week-end et durant les vacances…) ;
  • une certaine pénibilité avec des écarts de températures importants en cuisine et un travail en station debout ;
  • les risques de blessures et coupures ;
  • le stress généré par les services et leurs aléas.

Le métier de cuisinier et certaines de ses spécificités varient fortement d’un établissement à l’autre. Un cuisinier qui travaille en collectivité aura par exemple des horaires moins contraignants et plus compatibles avec une vie de famille.

 

Source Food&Sens

 

 

 

 

A la Une, Cuisine, Emploi, Hôtels

Laisser un commentaire