Comment faire un planning du personnel de cuisine

Comment faire un planning du personnel de cuisine

Comment faire un planning du personnel de cuisine

 

Vous avez réussi à supprimer les coupures et à faire deux brigades. Faites nous part de votre expérience. 

 

Comment faire un planning du personnel de cuisine

Dans un restaurant ouvert 7/7 jours, comment organiser les horaires , tout en sachant que le personnel est:
– 1 chef
– 3 chef de partie 2 pizzaiolos
– 2 plongeurs
Il faut donner aussi 2 jours libre à chaque personne.

Il faut déterminer les jours où l’activité est la plus grande.
Programmer des journées continues, pour que le personnel du matin et de l’après midi puisse réaliser de la mise en place.
Faire une rotation pour que le personnel du soir puisse aussi être du matin, en respectant également l’amplitude horaire légale entre fin du service et embauche le lendemain.
Pour le bien être du personnel, essayer d’accorder à chaque membre au moins 1 week end.Les 2 jours ne sont pas forcément consécutifs, mais là le personnel risque d’être mécontent. Donc voir si faire travailler le personnel avec 3 continues, 1 jour de repos et 2 coupures 1 jour de repos est possible par exemple, ou 5 journées continues et 2 jours consécutifs de repos.Les possibilités sont nombreuses mais le restaurant tourne t’il a plein régime tous les jours de la semaine? Si ce n’est pas le cas, il vaut peut être mieux fermer 1 soir ou 2 en semaine plutôt que d’être ouvert avec une masse salariale trop importante.

Pour Gaël Dilbur, pour répondre à l’étude de cas, il faudrait réorganisé la brigade… c’est pas utile d’avoir autant de chef de partie pour deux pizzaiolo ! Dans l’hypothèse où la question ne fait pas mention du quota horaires des salariés et que la question est posé avec des temps complets, Il faudrait tourner avec un chef et un second a 39h alterné sur les services classique et en duo sur les gros rush. De même pour les équipes : 1 chef de partie a 35h, 1 pizzaiolo a 35h, 1 commis en 24h, 1 plongeur en 24h le tout sur des services classique et en duo sur les gros rush. En définitif, un chef + un second + deux chef de partie, deux commis (ils remplacent le plongeur en temps plein précédemment indiqué dans la question), 2 pizzaiolo et deux plongeurs.

Chaque restaurant dispose de son identité : faire une ou deux brigades ne dépends pas forcément du nombre de couvert réalisé mais plutôt du travail fait autour du produit. Admettons que dans un monde idéal sans foi ni taxes
Bien évidemment qu’avoir deux brigades est l’idéal ! Cela permets d’une part de trouvé un climat social prospect, donc moins de turn over et plus de formation pour le personnel, de devenir un véritable acteur économique en embauchant d’avantage, d’offrir une réelle opportunité de carrière mais aussi un véritable équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée. Malheureusement pour pas mal de restaurateur ce n’est pas aussi idyllique, entre les charges, les taxes, la baisse de fréquentation, sur certaines régions, la nouvelle génération qui pense qu’être dans la restauration c’est la fonction publique, les commentaires inutiles postés de manière crapuleuse et qui ne t’aide pas forcément pour trouver de la clientèle mais aussi pour trouver du personnel… bref pour répondre à la question, oui il faudrait deux brigades dans l’idéal mais pas tout le monde peut se le permettre.

 

 

A la Une, Cuisine