Restaurants d’hôtels : comment faire connaître son offre et maximiser son taux de remplissage en 2018 ?

Restaurants d’hôtels : comment faire connaître son offre et maximiser son taux de remplissage en 2018 ?

Restaurants d’hôtels : comment faire connaître son offre et maximiser son taux de remplissage en 2018 ?

 

Combien de Français pensent à réserver une table pour déjeuner ou dîner dans un restaurant d’hôtel, sans être client de l’hôtel ? Très peu. Et c’est bien ce qui pose problème aux restaurants d’hôtels.

Restaurants d’hôtels : comment faire connaître son offre et maximiser son taux de remplissage en 2018 ?

 

Pourtant, les restaurants d’hôtels demeurent des restaurants, ils disposent donc des mêmes actifs que leurs homologues indépendants : une cuisine, des produits, une salle et un personnel. Nous avons mené l’enquête auprès de spécialistes, des gérants d’hôtels et des responsables de restauration pour des groupes hôteliers afin de comprendre leurs enjeux spécifiques et les actions qu’ils ont entreprises pour y répondre.

Le constat est quasi unanime : les restaurants d’hôtels tournent bien en-dessous de leurs capacités de remplissage

Les restaurants d’hôtels ont du mal à attirer des clients extérieurs
A priori il semblerait que les restaurants d’hôtels aient “une avance” sur les autres restaurants car ils ont déjà des clients qui logent juste au-dessus d’eux. Les analyses ont ainsi montré qu’un hôtel dont 63% des chambres sont occupées pourra assurer 1/3 des couverts de son restaurant avec ces mêmes clients. 30% de taux de remplissage déjà assurés par les clients de l’hôtel, cela semble pas mal ! Sauf qu’il reste 2/3 de la salle à compléter. Et pour y parvenir, ce sont des clients extérieurs à l’hôtel qu’il faut aller capter.

C’est là où la difficulté apparaît : déjeuner ou dîner dans un restaurant d’hôtel ne fait pas encore partie des moeurs des Français, ils n’y pensent simplement pas car ne perçoivent pas le restaurant comme établissement indépendant à l’hôtel.

C’est d’autant plus compliqué pour un restaurant d’hôtel d’attirer des clients extérieurs car ils ne sont pas visibles en tant que restaurant, mais en tant que “partie” de l’hôtel.

L’absence d’identité distincte de celle de l’hôtel pénalise les restaurants d’hôtels
Un restaurant qui porte le même nom que l’enseigne hôtelière qui l’abrite n’existe ainsi qu’en tant que « partie de l’hôtel ». Cela explique que les clients n’aient pas conscience de son existence dans l’absolu et ne pensent pas à s’y rendre pour se restaurer. Mais ce n’est pas une fatalité et de nombreux restaurants d’hôtel outre atlantique parviennent à atteindre des taux de remplissage très satisfaisants en gardant le nom principal de l’hôtel et en ajoutant un qualificatif dédié pour le restaurant.

C’est le cas à New York du Standard Grill, restaurant du Standard Hotel qui a réussi à tirer profit de la notoriété de l’hôtel pour ouvrir ses portes plus largement à d’autres clients……..

D’autres vont plus loin et font du restaurant de l’hôtel une véritable marque à part entière.

Créer et exploiter une marque forte de restaurant dans l’hôtel offre de belles perspectives de rentabilité

Certains hôtels ont poussé la logique plus loin et ont réussi à faire de leurs restaurants de véritables centres de profits. C’est le cas du Groupe Barrière qui a développé la marque Fouquet’s et accueille ainsi quotidiennement des clients venus exclusivement pour se restaurer au Fouquet’s – et non plus « dans le restaurant de l’hôtel Barrière ».« La marque Fouquet’s a été créée dans le but de renforcer l’image de nos restaurants pour attirer plus de clients extérieurs aux hôtels. »  nous explique Pierre-Louis Renou Manager pour les établissements Cannois. Le Groupe a ainsi réussi à bâtir une marque forte de restauration, tellement forte que les gens ne l’associent plus automatiquement aux hôtels.

Restaurants d’hôtels : comment faire connaître son offre et maximiser son taux de remplissage en 2018 ?

 

 

https://culture-marketing.com/restaurants-hotels-faire-connaitre-offre-maximiser-taux-remplissage-2018/Culture Marketing

 

 

A la Une, Developement, Restaurants, Tendance