Cette famille de l’Yonne meuble les bars de Paris

Cette famille de l’Yonne meuble les bars de Paris

 

Depuis 1982, Tardy agencement conçoit, fabrique et pose des meubles sur mesure. Basée à Champs-sur-Yonne, l’entreprise s’est constitué un carnet d’adresses bien fourni. Notamment à Paris, où elle installe beaucoup de comptoirs.
Cette famille de l'Yonne meuble les bars de Paris

Tardy Agencement, Champs-sur-Yonne, 21/01/2016. Photos Jeremie Fulleringer © Jérémie FULLERINGER

 

« Chez Tardy agencement, nous ne faisons que des bricoles », sourit Pierre Tardy, gérant de la PME qu’il a lui-même créée, en 1982, dans son sous-sol de Champs-sur-Yonne.

Aujourd’hui, quatorze employés travaillent dans son entreprise, qui s’est considérablement agrandie autour du grand atelier de menuiserie. Et avant de prendre le large vers la retraite, Paul Tardy, 63 ans, passera la main à Pierre, son fils de 28 ans. Pour pérenniser son affaire.

« Moi, je peux m’effacer : Pierre se débrouille. Il est très bon. Il sera meilleur que moi?! » affirme son père. « Pierre et moi, on est nés dans la menuiserie », ajoute sa sœur, Alexandra, 36 ans, qui travaille également dans l’entreprise depuis deux ans.

Cette famille de l'Yonne meuble les bars de Paris

L’A380, Vuitton, Chopard… et le stade de France.

Ici, chez Tardy agencement, on fabrique donc « des bricoles ». Mais pas n’importe lesquelles. « Seulement des exemplaires uniques, assure Pierre Tardy. Des moutons à cinq pattes. Lorsque ce n’est pas compliqué, ça ne nous intéresse pas ! »

Un exemple ? Le gabarit du siège de l’Airbus A380, sorti de cet atelier de Champs-sur-Yonne il y a quelques années. Ou toutes sortes de mobilier sur-mesure. Des escaliers, construits pour les particuliers. Des présentoirs, conçus à la demande de prestigieux designers, pour des boutiques telles que Louis Vuitton ou Chopard. Ou pour des expositions de la Bibliothèque nationale.

Et des comptoirs. Beaucoup de comptoirs. « Nous posons entre un et deux bars par semaine à Paris, explique Pierre Tardy. C’est là où le potentiel-client est le plus fort. À Paris, on peut se faire plaisir. » Comptoirs en marqueterie, en bois massif, en inox… Comptoirs ultramodernes ou d’esprit rétro… « Des bars, on en a tellement fait, reconnaît le gérant. Mais jamais le même. Du moment que ce n’est pas commun, c’est notre job ! »

Récemment, les Tardy ont ainsi travaillé aux loges du stade de France, où ils ont installé un comptoir lumineux, avec des ampoules LED qui changent de couleur au fil de la soirée. Ils ont aussi meublé le bar Lulu White, à Montmartre, ou le Grand hôtel du Palais royal. Mais surtout, ils viennent de terminer un projet dans les caves du Louvre, construites au XVIIIe siècle par le sommelier de Louis XV.

Cette famille de l'Yonne meuble les bars de Paris

Les meubles-senteurs des Caves du Louvre

Depuis octobre 2015, celles-ci ont été transformées en musée du vin… que la famille Tardy a entièrement agencé. « Pour nous, c’est une grande référence », assure Alexandra Tardy. Car le chantier a duré plus de quatre mois. Et que le résultat est visuellement exceptionnel. Tardy agencement a, par exemple, confectionné un meuble en nid d’abeilles pour présenter des crus d’exception, ou des « meubles-senteurs » utilisés dans le cadre de tests olfactifs. Si le visiteur a du nez, il reconnaît la fragrance et le meuble s’allume en vert?; s’il se trompe, cela tourne au rouge.

Autant dire que depuis 1982, d’un sous-sol de Champs-sur-Yonne aux caves royales du Louvre, en passant par la salle des coffres de la bijouterie Chopard, les Tardy ont fait un beau bout de chemin. « On a acquis une certaine notoriété à Paris : certains architectes nous connaissent ; ils se font passer le mot », explique Alexandra Tardy. Et tout ça pour « des bricoles »…

Romain Blanc
reporters.yr@centrefrance.com

L’Yonne Républicaine 

A la Une, Bar