5 astuces pour ouvrir un bar à succès

Ainsi, l’emplacement, la bonne analyse de la concurrence, la mise en place du concept représentent de bons moyens pour garantir le succès d’un bar.

5 astuces pour ouvrir un bar à succès

 

Ces dernières années, selon Xerfi, il y a davantage de bars qui ferment qu’il ne s’en crée, preuve que la gestion de cette activité culte n’est pas aisée. Quelles démarches adopter pour garantir le succès de son bar ? Pour cela, plusieurs critères, spécifiques à un bar entrent en ligne de compte. Voyons ici 5 astuces afin de bien faire couler les pompes à bières et non le bar.
5 astuces pour ouvrir un bar à succès
1) Bien choisir son emplacement

L’emplacement relève d’un caractère essentiel pour la survie d’un bar. À moins d’un concept innovant donnant envie de faire plusieurs kilomètres pour y venir, l’implantation se doit d’être au cœur d’une zone animée. Elle est décidée aussi en fonction de la cible visée. Par exemple, près d’une université pour un bar visant les étudiants, ou un centre d’affaires pour les travailleurs sur leur pause déjeuner ou leur afterwork. Le lieu géographique aura aussi son importance dans l’élaboration du business plan pour obtenir des fonds auprès d’investisseurs car c’est un élément déterminant dans la réussite du projet.

Ainsi, pour choisir l’emplacement idéal, il faut étudier la zone de chalandise des différentes possibilités d’implantation. C’est-à- dire analyser le potentiel économique du périmètre en observant tous les centres commerciaux, boutiques, commerces et les concurrents présents. Cette étude permet aussi de tirer des conclusions sur les caractéristiques socio-démographiques des occupants. Avec tous ces éléments à disposition, et selon le concept de votre bar, nul doute que tous les éléments sont à disposition pour choisir l’emplacement parfait.

Par ailleurs, en se faisant référencer sur Privateaser vous augmentez de facto votre zone de chalandise en vous faisant connaître sur toute une région et surtout en augmentant votre clientèle notamment au travers des réservations de groupe.

2) S’appuyer sur la concurrence

Un bon moyen de bien débuter son activité est de se baser sur ce que fait la concurrence. S’inspirer à la fois de leurs points forts et points faibles. En effet, l’objectif est de ne pas réitérer les mêmes erreurs et d’observer ce qui fait leur succès. Pour cela, consommer leurs produits directement dans leur bar est la meilleure des façons pour les connaître. Des enseignements doivent être tirés sur leur positionnement et pourquoi les clients achètent chez eux.

Il faut aussi s’appuyer sur les chiffres du marché. Quels sont généralement les budgets alloués à la communication, ou aux salariés ? Quelles boissons ont le plus de succès ? Quels sont les produits où la marge est la plus forte ? Ces chiffres donnent une tendance dont il faut s’inspirer pour ne pas se retrouver en dehors de la réalité.

Par ailleurs, il vous est recommandé de vous implanter dans des zones où… une concurrence existe ! En effet, s’il y a des concurrents, c’est qu’il y a des clients. S’il n’y a pas de concurrent, peut-être n’y a-t- il tout simplement pas de marché pour vous. N’oubliez pas que les bars concurrents peuvent s’avérer être de sérieux alliés et partenaires. Il n’est pas rare que les clients préfèrent passer d’un bar à un autre une même soirée. L’union fait souvent la force dans le milieu des bars.

3) Se démarquer de la concurrence

Prendre en compte la concurrence et analyser leurs forces et faiblesses est une première étape. La seconde consiste à se différencier d’elle en créant sa propre identité. En effet, c’est en analysant la zone de chalandise et les concurrents que naît le concept. L’objectif n’est pas de vouloir être meilleur sur leur positionnement mais bien de se différencier. Car, au lieu de partager les parts de marché en deux, chaque bar pourra attirer toute la cible visée avec son positionnement. Cela peut être un positionnement sur les produits, avec du haut de gamme sur la qualité en s’attaquant aux ménages à hauts revenus, un bar à cocktails à thés ou encore à bières qui visent des populations précises. Les différences peuvent se faire aussi sur la décoration et l’ambiance. Une ambiance festive attire plus les étudiants. Tous ces concepts ont fait leur preuve, et l’un n’est pas mieux que l’autre. Si le nouveau bar est spécialisé dans le vin alors qu’il en existe déjà 2 autres dans la même rue, le succès sera moins retentissant.

4) Avoir une stratégie marketing précise pour attirer

Le positionnement doit être clair aux yeux des clients et des habitants de la ville. La stratégie marketing est le découlement et la mise en œuvre du positionnement voulu. Cela passe par une communication précise et efficace. Elle doit s’adresser aux bonnes personnes avec un discours adapté. Les objectifs suivent une ligne directrice en gardant toujours à l’esprit qu’il y a une différence de communication entre faire connaître le bar et le faire aimer. En effet, le faire connaître, c’est créer un site internet, tenter de le faire apparaître au premier rang de google, c’est se montrer pour gagner en notoriété. Pour se faire aimer, on peut communiquer sur Facebook pour fidéliser vos fans, ou organiser des soirées pour eux afin d’éveiller le désir.

Le marketing, c’est aussi mettre en avant par exemple les boissons les plus rentables, ou la décoration pour que le client se sente à l’aise dans une atmosphère reposante s’il vient pour ça. Un travail est aussi accompli sur l’agencement des tables, qui ne sont ni trop proches pour le bien du client, ni trop éloignées pour ne pas gaspiller de loyer.

Toute cette stratégie marketing doit être travaillée minutieusement afin d’attirer un maximum de personnes et qu’elles aient envie de revenir.

5) Fidéliser sa clientèle

Pour un bar, rien de mieux qu’un client satisfait et qui revient. Un client fidèle évoque le bar à son entourage, et en fera une bonne publicité. C’est pourquoi il est important de fidéliser sa clientèle. Un des très bons moyens de le faire est la communication par Facebook avec des publications régulières avec ses fans, l’organisation d’événements pour donner une raison de venir à chaque fois, ou même tout simplement d’avoir une ambiance et une atmosphère qui conviennent aux clients.

Un travail est notamment à effectuer avec les serveurs. Leur rôle prédominant, avec un contact direct avec le client, a un statut très influençable. Une attitude désinvolte et c’est à coup sûr un client qui ne reviendra pas. Au contraire, un serveur agréable, à l’écoute et ouvert entraînera une satisfaction du consommateur.

Par ailleurs, mettre en place des opérations comme « venez regarder l’euro 2016 » ou toutes autres animations,  permet également d’attirer et fidéliser une clientèle. Pensez-y !

Ainsi, l’emplacement, la bonne analyse de la concurrence, la mise en place du concept représentent de bons moyens pour garantir le succès d’un bar. Néanmoins, bon nombre de facteurs sont aussi à prendre en compte. Il faut de la considération pour les salariés car ils véhiculent aussi l’image du bar et ils sont le seul moyen de dialoguer directement avec le client, et sans oublier aussi la gestion comptable et financière qui reste malgré tout l’élément qui permet de dégager des bénéfices.

My Business Plan

Partgagez

Plus d'articles

Ecrivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :