Pénurie de main d'œuvre : le chef Philippe Etchebest s'agace des critiques faites à la restauration

Pénurie de main d’œuvre : le chef Philippe Etchebest s’agace des critiques faites à la restauration

Pénurie de main d’œuvre : le chef Philippe Etchebest s’agace des critiques faites à la restauration

 

A l’occasion de l’ouverture du Festival du livre gourmand à Périgueux ce vendredi, le chef étoilé Philippe Etchebest était notre invité sur France Bleu Périgord. Il dénonce les discours qui présentent l’hôtellerie-restauration comme un secteur aux conditions de travail difficiles.

 

Le chef bordelais Philippe Etchebest n'est pas d'accord avec les critiques faites au secteur de la restauration.
Le chef bordelais Philippe Etchebest n’est pas d’accord avec les critiques faites au secteur de la restauration. © Radio France – Frédéric Fleurot

Philippe Etchebest ne supporte plus les critiques qui sont faites au milieu de l’hôtellerie-restauration. Alors que le secteur manque de main d’œuvre et que les conditions de travail sont pointées du doigt, le très médiatique chef étoilé a donné son point de vue ce vendredi matin sur France Bleu Périgord. Il était notre invité dans la matinale à l’occasion de l’ouverture du Festival du livre gourmand ce vendredi. “On n’a pas la possibilité d’honorer toutes les demandes faute de main d’œuvre, constate-t-il. C’est difficile, beaucoup de restaurateurs sont obligés de fermer leur établissement car il manque de personnel.” En France, 237 000 travailleurs ont quitté le secteur entre février 2020 et février 2021.

Ce n’est pas plus difficile qu’un autre métier, on fait un focus là-dessus et ça m’énerve vraiment !

“On montre du doigt la restauration, on dit dans les reportages que c’est un milieu difficile mais c’est généralisé, s’agace le chef étoilé, qui présentera sa “méthode mentor” dimanche au festival de Périgueux. Dans le bâtiment aussi par exemple, c’est une réalité. Ce n’est pas plus difficile qu’un autre métier, on fait un focus là-dessus et ça m’énerve vraiment !” Des négociations se tiennent depuis ce jeudi entre patronat et syndicats pour trouver des solutions à cette pénurie de main d’œuvre. Les conditions de travail et le niveau de rémunération sont notamment évoqués.

Le chef étoilé Philippe Etchebest était l’invité de la matinale de France Bleu Périgord ce vendredi 19 novembre.

On aimerait bien les payer plus mais il faudrait baisser les charges !”

Les organisation patronales ont proposé 10,5% d’augmentation mais les syndicats jugent cela insuffisant. “Ça me fait rire quand on dit que les gens ne sont pas assez payés dans la restauration, répond Philippe Etchebest, “on aimerait bien les payer plus mais il faudrait baisser les charges !” La star de “Cauchemar en Cuisine” insiste au contraire sur les avantages proposés par la restauration :  “Nous formons des gens sur le tas avec des possibilités d’évolution qu’il n’y a pas ailleurs. J’entends  partout tout un tas de conneries et ça m’agace !”

Source France Bleu

A la Une, Emploi, Grands Chefs, Groupement d'Employeurs

Un élément de réflexion sur “Pénurie de main d’œuvre : le chef Philippe Etchebest s’agace des critiques faites à la restauration

  1. Ernie on Répondre

    Je constate que la plupart des contrats signés actuellement sont à 43h …
    Cela inclut donc 8 heures supplémentaires…
    Donc, si on ramène le salaire à 35h légales, on obtient le vrai salaire pris en compte par exemple par pôle emploi…
    Et pourtant, personne n’en parle …

Laisser un commentaire