Voilà ce qui arrive quand Google Maps indique que votre maison est une pizzeria

Voilà ce qui arrive quand Google Maps indique que votre maison est une pizzeria

Voilà ce qui arrive quand Google Maps indique que votre maison est une pizzeria

Quand les gens ont commencé à sonner chez lui en réclamant des pizzas, Michael a su que quelque chose ne tournait pas rond.

 

Photo via Flickr user rob_rob2001.

Si vous arrêtez une douzaine de personnes au hasard dans la rue et que vous leur proposez de déménager dans une pizzeria, la majorité d’entre eux seraient probablement opé – sauf s’ils bossent déjà chez Domino’s. Un type en Australie vient pourtant de faire l’amère expérience ; vivre à la place d’un restau qui vend des pizzas, c’est nul. Surtout quand c’est la faute de Google Maps.

Quand le facteur est venu sonner à sa porte avec une pile de magazines adressés à une pizzeria, Michael McElwee n’a pas immédiatement saisi l’ampleur du problème. Quand un inconnu est venu chez lui dans l’espoir de se faire embaucher dans le restaurant susmentionné, Il était peut-être un poil plus perplexe. Mais ce qui lui a vraiment mis la puce à l’oreille, c’est quand sa fille a commencé à se faire arrêter dans la rue par des gens qui voulaient connaître l’horaire d’ouverture de la pizzeria.

Michael a alors découvert que Google Maps s’était complètement trompé dans la cartographie de la ville de Darwin. Sa maison était identifiée comme étant la Cucina Sotto Le Stelle (Cuisine sous les étoiles), une pizzeria éphémère qui officie de temps en temps au niveau du parking voisin. « J’avais l’impression de m’être fait voler mon identité », explique Michael à ABC Radio Darwin. « Comme si ma maison avait été volée et transformée en pizzeria. »

Le site internet AFAR a publié un article sur la Cucina Sotto Le Stelle, une pizzeria éphémère dont on peut « suivre l’odeur des pizzas cuites au feu de bois jusqu’à se mélanger avec l’air tropical venu de la mer. Vous trouverez alors les habitués et les clients de passage tous rassemblés autour de grandes tables. » Sauf si elle est fermée, auquel cas vous aurez tout loisir de déambuler bêtement dans un quartier résidentiel jusqu’à tomber sur un habitant au bord de la crise de nerf qui se demande ce que vous foutez sur son gazon.

Michael a raconté à la radio locale qu’il ne comptait même plus le nombre de personnes venues sonner à sa porte espérant tomber sur une pizzeria. Une chose est sûre, son chien « a beaucoup aboyé » ces derniers temps. Un porte-parole de Google a assuré à un journaliste de la radio que le problème avait été signalé et que tout était mis en œuvre pour le régler.

Ce n’est pas la première fois que Google Maps merde dans sa géolocalisation – un carrefour berlinois avait par exemple été rebaptisé par erreur rebaptisé par erreur la « Adolf Hitler-Platz » tandis qu’un quartier de New-York avait été nonchalemment désigné comme le « coin à dealos ». Une chose est sûre : c’était quand même plus chiant avant l’arrivée d’Internet.

Voilà ce qui arrive quand Google Maps indique que votre maison est une pizzeria

Prenez par exemple le cas de Rose-Marie Malek-Yonan. En 1991, une édition des Pages Jaunes attribuait son numéro de téléphone fixe – qui se trouvait être aussi le numéro de sa boîte – à une adresse Domino’s Pizza. À l’époque, elle avait confié au Los Angeles Times recevoir environ 40 coups de fil par jour et jusqu’à 200 les week-ends, à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit. « Le téléphone sonne toutes les cinq minutes. Ça commence tôt le matin et ça sonne jusqu’à deux heures du matin. C’est un enfer. » Elle a fini par demander réparation en réclamant 750 000 dollars (environ 690 000 euros) à Domino’s, aux Pages Jaunes et à la boîte qui avait publié les annuaires. Chacun.

Au moins, le problème de Michael peut être résolu en quelques clics.

Munchies

A la Une, Insolite, Restaurants