Quand votre machine à laver devient une usine à cocktails

Quand votre machine à laver devient une usine à cocktails

 

Il existe une mode brésilienne qui consiste à préparer les caïpirinhas dans des appareils qui ressemblent à des gros lave-linges. Vous faites ça à la Mano ? 🙂 Bon Week End 🙂

Quand votre machine à laver devient une usine à cocktails

Comme cela arrive parfois sur Internet, une vieille vidéo (publiée en juillet 2015 sur YouTube) a récemment refait surface. Elle dure un peu moins d’une minute et montre un groupe de gros fêtards d’Agronômica, municipalité de l’État de Santa Catarina au Brésil, utilisant ce qui ressemble à une machine à laver pour faire une grande quantité de caipirinha.

À l’intérieur de l’appareil, on peut voir s’agiter, en lieu et place des caleçons et de la Soupline, tous les ingrédients nécessaires à l’élaboration du cocktail national – des citrons verts, des glaçons, du sucre et de la cachaça. Tout est mélangé assez vigoureusement au rythme du tambour de la machine (impossible de savoir si c’est le programme coton ou synthétique qui a été choisi). Le produit final émerge finalement via un bec situé sur le côté du « tonneau ».

 

Cette vidéo n’est clairement pas unique en son genre (preuves ci-dessous). Si vous parcourez le web à la recherche de ses petites sœurs, vous tomberez sur des scènes similaires où la caipi est mélangée dans le même genre de gros contenants.

Au-delà de ce modus operandi plutôt original, la question de savoir comment les gens concernés dans les vidéos ont fait pour se débarrasser de tout résidu de détergent interpelle. Comment contourner le problème ? Doit-on faire préalablement bouillir son cocktail pour éviter d’ingérer accidentellement des restes de Cajoline ?

La réponse, c’est qu’ils ne lavent bien entendu pas leurs fringues au même endroit. Et que ces « sortes » de machines à laver sont en fait des appareils – baptisés tanquinho – qui en possèdent les capacités mais qui sont uniquement dédiés à la production de cocktail à plus ou moins grande échelle.

 

Dégueu ? Vous voulez plutôt dire « Génial ! ». Il est clair que le Brésil a capté un truc que le reste du monde a encore du mal à cerner. Avant de foutre un fond de Ricard dans votre lave-linge, prenez un instant pour méditer : ce que vous voyez là, c’est ce qu’on appelle la supériorité technologique. Et ça fait souvent mal quand on n’est pas du bon côté de l’échiquier.

Munchies

A la Une