Un trafic de linge pour l’hôtellerie et la restauration de luxe, démantelé

Un trafic de linge pour l’hôtellerie et la restauration de luxe, démantelé

 

Du linge de maison appartenant à une société de location pour hôtels de luxe, basée aux Clayes-sous-Bois, a été retrouvé sur un marché à Clamart en 2019. Quatre hommes ont été arrêtés le 30 juin pour trafic.

Un trafic de linge pour l’hôtellerie et la restauration de luxe, démantelé

Le préjudice est estimé à 500 000 euros. Quatre hommes seront jugés le 16 février 2021 pour vol en réunion et recel de vol. Ils auraient revendu à un receleur du linge et d’autres produits d’hygiène, destinés à l’hôtellerie et à la restauration de luxe.

C’est la société Initial, basée aux Clayes-sous-Bois et spécialisée dans la location de linge et de produits pour les hôtels et restaurants de luxe, qui a découvert leurs marchandises en vente sur un marché à Clamart, en mai 2019. L’entreprise a porté plainte.

Trois chauffeurs-livreurs ont pu être identifiés. Ces derniers sont soupçonnés d’avoir volé des chariots de linge, des savons liquides, des tapis, ou encore des échantillons pour hôtels. Ils les écoulaient ensuite auprès d’un receleur, également identifié.

Les quatre hommes ont finalement été arrêtés le 30 juin, à Paris dans le XIXe, à Nanterre, à Trappes et à Créteil. Ils ont tous reconnu les faits. Pendant les perquisitions, la police a saisi une énorme quantité de marchandises, soit le contenu d’un camion de 20 mètres cubes. « Il a fallu venir avec un camion pour tout transporter », raconte une source policière.

Les livreurs ont avoué vendre parfois des palettes pour 50 euros. Puis le receleur revendait les pièces de linge à l’unité, ou envoyait la marchandise au Mali.

 

Source La Gazette SQY

 

A la Une, Hôtels

Laisser un commentaire