Elle trouve une crotte de souris dans un sandwich Paul et finit à l'hôpital

Elle trouve une crotte de souris dans un sandwich Paul et finit à l'hôpital

Elle trouve une crotte de souris dans un sandwich Paul et finit à l’hôpital

 

Ce mercredi, la boulangerie Paul à Créteil-Soleil a été fermée pour un nettoyage de fond en comble après la découverte d’une crotte de souris dans un sandwich.

 

Elle trouve une crotte de souris dans un sandwich Paul et finit à l'hôpital

 

La jeune femme, qui a été prise de vomissements et d’eczéma après avoir mangé un sandwich à Créteil (Val-de-Marne), a saisi les services sanitaires de l’Etat.

Elle a cru à une pépite de chocolat. Un peu incongru dans un sandwich jambon-fromage. Mais, dans une boulangerie, c’est toujours possible qu’un éclat chocolaté s’échappe et se retrouve dans un en-cas salé. Sauf que ce mardi, quand Léna, 25 ans, commerçante à Créteil Soleil, regarde de plus près son sandwich, acheté dans une boulangerie Paul et le montre à ses collègues, elle découvre, avec horreur, qu’il s’agit… d’une crotte de souris.

Elle trouve une crotte de souris dans un sandwich Paul et finit à l'hôpital

Le sandwich avec la crotte de souris en question. DR

Vomissements, Eczéma…

«C’est ma responsable qui m’a dit que c’était ça, je n’en revenais pas. J’ai vérifié sur Internet et les images correspondaient», raconte-t-elle. Elle retourne alors sur place. L’équipe lui propose un autre sandwich. Léna refuse et se fait rembourser. Elle aurait pu en rester là. Mais, durant la nuit, la jeune femme, à la santé de fer habituellement, se retrouve prise de nausées et de vomissements. Elle constate aussi une poussée d’eczéma. «Mon médecin m’a conseillé d’aller aux urgences», confie-t-elle ce mercredi, sans avoir pu aller travailler. Diagnostic : «gastrique clinique» et traitement médicamenteux.

 

«Que ça arrive dans un kebab de quartier, je peux comprendre, mais, là, dans un grand groupe comme Paul, c’est scandaleux», s’énerve la jeune cliente, qui allait y manger régulièrement. D’autant plus agacée que ce n’est pas la première fois que les souris s’invitent à la boulangerie située à deux pas de Primark. En 2015, déjà, un client avait vu le rongeur circuler derrière la vitrine. Sa photo postée sur les réseaux sociaux avait enflammé la toile.

«On a demandé un audit hygiène»

Depuis cette «crise», l’enseigne a mis en place une procédure très stricte pour surveiller «cette zone à risque». Tous les quinze jours, le fournil de Créteil Soleil qui dessert les autres établissements du centre est contrôlé, les pièges vérifiés. Les boutiques sont, elles, inspectées tous les mois. Quelque 1 500 clients seraient servis en moyenne par jour. «On ne comprend pas comment c’est encore possible, reconnaît-on au siège du groupe, qui se dit «désolé» d’un tel incident. On a demandé un audit hygiène à notre prestataire pour nous fournir un état des lieux». Avant le fin mot de l’histoire, la boutique a été fermée ce mercredi en début d’après-midi. Une société de dératisation a été mandatée. En attendant, le stand a été récuré de fond en comble. A la plus grande surprise des chalands du centre commercial qui regardaient l’équipe en tenue blanche s’affairer.

 

En apprenant la mésaventure de Lena, certains habitués ne sont pas étonnés. «Quand je suis arrivée en mai, une collègue m’a mise en garde, raconte cette vendeuse d’une boutique voisine. Elle avait eu des problèmes. Mais c’est juste à côté, alors c’est pratique.» Comme le confirme une autre qui y «va manger tous les jours» sans avoir «jamais rien vu». Pas sûr en tout cas que Léna ait envie un jour de remettre les pieds chez Paul. Malgré le cadeau proposé par l’enseigne. La jeune femme a saisi les services sanitaires de l’Etat.

 

Elle trouve une crotte de souris dans un sandwich Paul et finit à l'hôpital

Nettoyage en début d’après-midi. LP/A.V.

 

A la Une, Restaurants