Travail dominical : la CFDT demande des contreparties pour les salariés des hôtels

Travail dominical : la CFDT demande des contreparties pour les salariés des hôtels

Travail dominical : la CFDT demande des contreparties pour les salariés des hôtels

 

La CFDT demande la mise en place de contreparties pour les salariés, des hôtels, cafés et restaurants qui travaillent le dimanche et qui sont exclus du champ d’application de la loi macron en la matière.

Travail dominical : la CFDT demande des contreparties pour les salariés des hôtels
Les employés des hôtels ne sont pas concernés par les nouvelles règles sur le travail dominical fixées par la loi Macron – Photo : Viacheslav Iakobchuk-Fotolia.com

La loi Macron fixe de nouvelles règles sur le travail dominical en France. Mais les secteurs d’activités qui bénéficient déjà d’une dérogation permanente, comme les hôtels-cafés-restaurants, n’y sont pas pris en compte.

Par ailleurs, dans le secteur, il n’y a pas de convention collective qui prévoit des contreparties pour les salariés qui travaillent le dimanche.

Face à cette situation, la CFDT s’interroge dans un communiqué diffusé ce jeudi 1er septembre 2016 : « Pourquoi certains secteurs plutôt que d’autres bénéficient de contreparties ? Pourquoi ces différences de traitement ? Pourquoi autant d’exceptions ? »

Le syndicat estime que les 900 000 employés des hôtels, cafés et restaurants de France aspirent « à avoir plus de temps de repos ou à avoir de meilleures rémunérations ».

Il demande donc « des contreparties servant de garantie sociale » pour le travail dominical, aussi bien au niveau des entreprises que de la branche professionnelle.

 

Tourmag

A la Une, Emploi, Groupement d'Employeurs, Hôtels