Quelles étapes pour recruter un réfugié ukrainien ?

Vous souhaitez embaucher un collaborateur ukrainien qui a rejoint la France pour fuir la guerre ? Voici la marche à suivre.

Quelles étapes pour recruter un réfugié ukrainien ?

Plus de 6 millions d’Ukrainiens ont fui leur pays depuis le début de la guerre, le 24 février, selon les derniers chiffres du Haut-commissariat aux réfugiés des Nations Unies. Parmi eux, plus de 55 000 se sont réfugiés en France, d’après le ministère de l’Intérieur.

Depuis le 4 mars 2022, les Ukrainiens arrivés en France peuvent bénéficier d’un dispositif de protection temporaire, qui leur permet d’obtenir une autorisation provisoire de séjour de six mois (renouvelable) et leur donne le droit d’exercer immédiatement une activité professionnelle dans l’Hexagone. Pour ce faire, ils doivent faire valider leur dossier à la préfecture avant d’être orientés vers l’OFFI (Office français de l’immigration et de l’intégration).

Vous souhaitez proposer un emploi à une personne bénéficiant de ce dispositif ? Voici la marche à suivre.

Indiquer vos besoins de recrutement via un formulaire

Rendez-vous sur la plateforme « Les entreprises s’engagent ». Lancée en 2018 pour fédérer les entreprises souhaitant s’engager pour une société plus inclusive et durable, cette communauté est animée par un groupement d’intérêt public créé par le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, Pôle emploi et une association d’entreprises engagées.

Dans l’objectif d’accompagner toutes les entreprises qui souhaitent s’engager en faveur de l’accueil de personnes déplacées en France, la plateforme a créé, en mars dernier, une rubrique spéciale. Les employeurs peuvent y trouver toutes les informations liées au don de matériel, à la proposition de logements aux populations déplacées ou encore à leur recrutement.

La plateforme a également mis en place un formulaire dédié aux employeurs souhaitant proposer un poste à ceux qui se sont réfugiés en France. Il suffit de renseigner le nom, la taille, le code postal et le numéro SIRET de votre entreprise, ainsi que le nombre et la nature des postes à pourvoir et les coordonnées de la personne à contacter.

Echanger avec un conseiller Pôle emploi

Ces informations seront ensuite transmises au Pôle emploi le plus proche de votre entreprise et un conseiller entreprise vous rappellera sous 72h pour préciser vos besoins de recrutement. « Nous avons souhaité nous associer avec Pôle emploi comme tiers de confiance car le diagnostic des conseillers rassure les recruteurs. Cet accompagnement sécurise le recrutement et garantit le meilleur accueil possible en entreprise, précise le cabinet du ministère du Travail. Nous conseillons aux employeurs de proposer des postes qui ne nécessitent pas une maîtrise parfaite du français ou des postes pour lesquels l’entreprise propose une formation en interne. »

Lever les freins à l’embauche

Côté candidats, Pôle emploi a mis en place un formulaire en ukrainien pour les personnes déplacées cherchant du travail. Les demandeurs d’emploi y décrivent leur parcours professionnel et mentionnent s’ils disposent d’un logement stable en France. Ils sont ensuite contactés par un conseiller parlant ukrainien pour fixer un rendez-vous. Lors de celui-ci, le conseiller identifie les compétences du candidat et l’aide à trouver des solutions pour lever les freins éventuels à sa recherche d’emploi : garde d’enfants, absence de logement…

Pôle emploi peut mettre en relation le demandeur d’emploi avec différentes associations ou des structures d’insertion par l’activité économique, mais aussi mobiliser des dispositifs de formation avant l’embauche pour permettre au candidat d’apprendre le français ou d’acquérir des compétences techniques, par exemple. « Certains employeurs proposent également à leur futur collaborateur un logement ou l’orientent vers une solution de garde d’enfant », avance le cabinet du ministère du Travail.

Sélectionner votre collaborateur parmi les candidatures envoyées par Pôle emploi

Une fois les obstacles levés, les conseillers entreprise et demandeur d’emploi regardent si certains profils peuvent correspondre aux besoins des recruteurs et, si c’est le cas, envoient la candidature à l’entreprise.

« Nous avons été contactés par plus de 2 000 entreprises et 20 000 besoins de recrutements ont été exprimés. Les premiers recrutements de déplacés ukrainiens ont eu lieu. Nous avons aujourd’hui plus de demandes d’entreprises que de candidats en provenance d’Ukraine. C’est pourquoi nous précisons dans le formulaire que, conformément au principe de non-discrimination, Pôle emploi est susceptible de vous transmettre d’autres profils susceptibles de répondre à vos besoins », explique le cabinet du ministère du Travail.

Source Hello Work Place

Partgagez

Plus d'articles

Ecrivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :