Que changent les heures supplémentaires “désocialisées” ?

Que changent les heures supplémentaires "désocialisées" ?

 

Que changent les heures supplémentaires “désocialisées” ?

Édouard Philippe a annoncé dimanche 26 août l’exonération de charges sociales pour les heures supplémentaires, dans le public et dans le privé. Le CHR attendait son retour.

Que changent les heures supplémentaires "désocialisées" ?

“Dès le 1er septembre 2019, les cotisations salariales sur les heures supplémentaires seront supprimées pour tous les salariés, dans le privé comme dans le public”, a déclaré le Premier ministre dimanche 26 août dans le JDD. Une bonne nouvelle car selon lui, “cela représentera en moyenne plus de 200 euros supplémentaires par an” pour “une personne payée au Smic” et la mesure coûtera “2 milliards” d’euros. Mais que changent pour les salariés ces heures supplémentaires désocialisées ?

Ainsi, à chaque fois que vous ferez une heure supplémentaire, vous ne paierez pas de cotisation salariale dessus. Par exemple si vous travaillez une heure supplémentaire, vous êtes payé 10 euros brut, et vous cotisez disons 2 euros, prélevés automatiquement pour la sécurité sociale, le chômage ou encore la retraite. C’est ce qui va vous faire une différence entre salaire brut et salaire net.

Le montant reste imposable

Désormais, les deux euros de cotisations salariales ne seront plus prélevés. Vos 10 euros d’heures supplémentaires tomberont intégralement dans votre poche. Ce sera un gain de pouvoir d’achat, mais attention, vous paierez toujours des impôts dessus. Si vous gagnez plus, vous paierez aussi plus.

 

Partgagersur :

Plus d'articles

Pénurie de main-d’œuvre : quels métiers recrutent le plus dans votre région ?

Des postes d’aides-soignants, de chauffeurs, de maçons, de vendeurs sont disponibles partout en France. Retrouvez sur notre cartographie les secteurs les plus porteurs et les

Ecrivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :