Quand les «rats d'hôtel» Dévalisent jusqu'aux Rideaux et Sèche-Cheveux

Quand les «rats d'hôtel» Dévalisent jusqu'aux Rideaux et Sèche-Cheveux

Quand les «rats d’hôtel» Dévalisent jusqu’aux Rideaux et Sèche-Cheveux

Près d’un voyageur français sur deux emporte des objets de sa chambre d’hôtel. Selon l’agence de voyages sur Internet Kayak, 45 % des voyageurs français avouent emporter des articles de leur chambre, des bonnets de bain aux pantoufles en passant par la pancarte «Ne pas déranger».

Quand les «rats d'hôtel» Dévalisent jusqu'aux Rideaux et Sèche-Cheveux

Garder un souvenir tangible de sa nuit d’hôtel en emportant à la maison les savonnettes, le dentifrice, le bloc-notes, ou encore le sèche-cheveux, les serviettes et les tasses à café de sa chambre, voire l’oreiller ou la lampe de chevet… Certains clients d’hôtel ne s’en privent pas. Selon l’agence de voyages sur Internet Kayak, les rats d’hôtel se trouvent aussi parmi leurs clients. 45 % des voyageurs français interrogés dans le cadre d’un sondage (réalisé auprès de plus de 2000 participants de 8 pays européens) emportent des articles de leur chambre. 46 % d’entre eux sont motivés par le désir de garder un souvenir de leur séjour, 44 % par l’aspect pratique de ces objets pour la suite de leur voyage. 13 % d’entre eux disent vouloir que leur maison ressemble à une chambre d’hôtel… des grands nomades certainement.
14 % des sondés polonais emportent avec eux la pancarte «Ne pas déranger»

De très loin, les articles de toilette (savons, coton, shampoing, dentifrice, bonnets de bain…) sont les plus prisés, comme la papeterie et le nécessaire de couture. Plus les produits affichent des marques (par exemple, les savons Hermès chez Sofitel), plus ils plaisent. 28 % des clients d’hôtels français repartent aussi avec les pantoufles de leur chambre. Pourquoi pas, c’est autorisé. Plus surprenant, 14 % des sondés polonais emportent avec eux la pancarte «Ne pas déranger»… Un moyen de reproduire la tranquillité de l’hôtel à la maison?«Quel est le moyen de prolonger ses vacances que d’emporter avec soi quelques objets dans la chambre? Les seules objections sont la morale… et la taille des valises», note Kayak. C’est là que le bât blesse. Selon Kayak, parmi ceux qui reconnaissent voler des objets, 61 % des Espagnols embarquent le sèche-cheveux dans leurs valises. Et, soyons fous, 54 % prennent la cuvette des toilettes et les rideaux.

Mathilde Visseyrias Le Figaro

A la Une, Hôtels, Tourisme