Près de La Baule : des serveurs déguisés en policiers pour vérifier les pass sanitaires

Près de La Baule : des serveurs déguisés en policiers pour vérifier les pass sanitaires

Près de La Baule : des serveurs déguisés en policiers pour vérifier les pass sanitaires

 

Jouant la carte de l’humour, l’équipe du Café Jules au Pouliguen se déguisera en policiers, à partir du lundi 9 août pour vérifier les pass sanitaires de ses clients.

 

Près de La Baule : des serveurs déguisés en policiers pour vérifier les pass sanitaires
Au Café Jules, au Pouliguen c’est déguisé en policiers que les serveurs vérifieront les pass sanitaire ©DR

 

Le patron du Café Jules, un restaurant du Pouliguen (Loire-Atlantique) a décidé d’équiper ses salariés de déguisements de policiers pour contrôler, à partir du lundi 9 août 2021, les pass sanitaire de ses clients.

Son objectif est de « dédramatiser », de « détendre l’atmosphère », de prendre les choses avec « humour et dérision ».

À partir de lundi, tous les clients des bars et restaurants devront être détenteurs d’un pass sanitaire. Et ce sera aux restaurateurs de contrôler. Alexandre Thiebaud, le patron du Café Jules, n’a pas le choix. Il devra se soumettre à ce nouveau règlement.

« C’est grimé en policier, shérif et agent du FBI, que nous contrôlerons les pass sanitaire. Le gouvernement nous donne le droit d’exercer la fonction de police, alors allons-y à fond ! De toute manière, nous n’avons rien à perdre, à part faire rigoler les clients. »

Patron de l’établissement depuis deux ans et demi, Alexandre Thiebaud préfère jouer la carte de l’humour. Le stock de déguisements est plein. Mais sa colère est froide.

« On se sent punis, c’est un cadeau empoisonné. Contrôler, ce n’est pas notre rôle, pas notre métier, ça nous embête de le faire. On ne le fait pas avec plaisir, mais on n’a pas le choix. »

Les restaurateurs appliquent déjà un protocole sanitaire strict. Dans son établissement, Alexandre Thiebaud a même fait installer des purificateurs d’airs qui, selon lui, « tuent le virus à 89,6% ».

Malgré la météo maussade, la saison est bonne au Café Jules, mais les retours de certains établissements de la côte normande qui expérimentent déjà le contrôle du pass sanitaire, ne sont, eux, pas bons.

« On croise les doigts, mais on s’attend à perdre entre 15 et 30% de notre chiffre d’affaires. En Italie, une dose de vaccin suffit pour obtenir le pass sanitaire. Ça aurait été bien de faire la même chose en France. On va être obligé de demander un pass sanitaire même pour un café en terrasse. Et qu’est ce qu’il va se passer si huit personnes s’installent et qu’une seule n’est pas vaccinée ? On n’est franchement pas pressés d’être lundi. »

Si les déguisements de policiers pourront détendre les clients, ils n’atténueront probablement pas l’amertume du restaurateur.

 

Source Actu.fr

 

 

 

A la Une, Insolite

Laisser un commentaire