Paris cherche des investisseurs pour bâtir de nouveaux hôtels

Paris cherche des investisseurs pour bâtir de nouveaux hôtels

 

Le Grand Paris compte créer 12.000 nouvelles chambres d’hôtel à l’horizon 2020 voire 20.000 d’ici à 2024 en cas de Jeux Olympiques. Pour séduire les investisseurs, une carte interactive des sites disponibles a été publiée.

Paris cherche des investisseurs pour bâtir de nouveaux hôtels

Après la déferlante des locations Airbnb que la Ville de Paris compte bien voir diminuer, les collectivités locales souhaitent en revanche susciter des vocations pour créer 12.000 nouvelles chambres d’hôtel à l’horizon 2020. Une opération de séduction qui a fait une halte à Cannes, au Mipim, salon international des professionnels de l’immobilier, où les responsables du Grand Paris ont tenu a rappeler combien la mariée était belle.

«Le tourisme est la première industrie de Paris, souligne Jean-François Martins, adjoint parisien en charge du tourisme. La capitale doit rester la ville qui accueille le plus et le mieux au monde.» Il appelle de ses vœux, un tourisme de qualité, durable et aussi acceptable, souligne-t-il, en faisant référence aux nuisances et excès que peuvent générer les locations touristiques. Avec ses 116.000 chambres, Paris peut compter sur le deuxième parc hôtelier du monde et reste, selon lui, l’une des seules capitales à pouvoir sensiblement augmenter ses capacités de transports, grâce à ses deux aéroports qui sont loin d’être saturés.

Paris cherche des investisseurs pour bâtir de nouveaux hôtels

Hotel Ampère Paris

Une offre plus variée

«Dans une année 2016 compliquée, Paris a continué à recevoir entre 23 et 24 millions de visiteurs et affiche le deuxième meilleur taux d’occupation d’Europe, précise Jean-François Martins. Le tourisme reste une activité très résiliente. Alors que la région investit massivement dans les transports, elle aimerait que les investisseurs viennent doper l’offre d’hébergement. Une offre plus variée qu’aujourd’hui allant des boutiques hôtels aux palaces en passant par les auberges de jeunesse de nouvelle génération et présente sur tout le territoire plutôt que concentrée dans certains quartiers.
«Paris&Co accompagne une centaine de porteurs de projets à la recherche de lieux pour implanter un hôtel, explique Karine Bidart, co-directrice générale de cette agence de développement économique et d’innovation de Paris. Ils s’intéressent à Paris intra-muros sans forcément penser à la métropole. C’est pourquoi nous avons voulu mettre à leur disposition et à celle de toutes les personnes susceptibles de s’y intéresser, un plan interactif recensant aussi bien les hôtels existants que les projets en cours et les terrains disponibles pour ce genre d’implantations.»
Pas moins de 56 permis de construire ont été déposés en 2016 pour des projets hôteliers et 65.000 m² de bureaux ont été rachetés pour être transformés en hôtels. À en croire Jean-François Martins, ces surfaces ne seraient pas perdues pour les habitants, contrairement à ce qui se passe avec Airbnb. Il appelle de ses vœux des projets mixtes intégrant des bars et restaurants ouverts sur leur quartier ou intégrant en rez-de-chaussée voire en sous-sol des équipements publics ou des infrastructures de loisirs, sans oublier les possibilités d’agriculture urbaine sur le toit que Paris affectionne tant.

Le Figaro

Partgagez

Plus d'articles

Ecrivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :