Monaco: licencié d'un hôtel de luxe pour une brosse à dents à 72 centimes

Monaco: licencié d'un hôtel de luxe pour une brosse à dents à 72 centimes

Monaco: licencié d’un hôtel de luxe pour une brosse à dents à 72 centimes

 

Un employé du Fairmont Monte-Carlo a perdu son travail après qu’ont été trouvés dans son sac une brosse à dents et des viennoiseries à la fin de son service.

Monaco: licencié d'un hôtel de luxe pour une brosse à dents à 72 centimes

Cela faisait plus de dix ans que Noureddine, 57 ans faisait la plonge à l’hôtel de luxe Fairmont Monte-Carlo, à Monaco. Jusqu’à ce qu’il soit licencié en octobre dernier pour un motif qui a provoqué la colère des délégués du personnel et des syndicats, qui se sont réunis le 7 novembre devant l’hôtel, raconte Nice-Matin.

Le 6 octobre, Noureddine trouve une brosse à dents par terre à la fin de son service, d’après un délégué du personnel interrogé par Nice-Matin. Réservée aux clients, elle vaut 72 centimes. Il embarque aussi quelques viennoiseries, que les employés sont autorisés à consommer, se disant qu’il les mangera en route vers sa voiture.

En quittant l’hôtel, son sac est fouillé. Une pratique courante d’après la direction. La brosse à dents à 72 centimes s’y trouve. Quelques jours plus tard, Noureddine reçoit une lettre de licenciement.

A la Une, Emploi, Hôtels