Les déclarations d’embauche de plus d’un mois dépassent leur niveau du 1er Trimestre 2019

Les déclarations d’embauche de plus d’un mois dépassent leur niveau du 1er Trimestre 2019

Entre janvier et mars 2022, le nombre de déclarations préalables à l’embauche (DPAE) dans l’Hébergement Restauration pour des contrats de plus d’un mois a progressé de 194 % par rapport au premier trimestre 2021.

Les DPAE se répartissent en 197 362 CDI et 165 901 CDD. Ces volumes records dépassent de près de 8 % ceux du premier trimestre 2019 qui avait enregistré 337 062 embauches, dont 177 359 en CDI. En outre, 41,4 % des déclarations du premier trimestre 2022 portaient sur des embauches de plus d’un mois, contre 31 % au même trimestre 2019.

Selon l’enquête de Pôle Emploi sur les projets d’embauche, les maîtres d’hôtels sommeliers seront très recherchés en 2022. L’opérateur a recensé près de 4500 intentions de recrutement, soit 25 % de plus qu’en 2021. 72 % des recruteurs anticipent des difficultés de recrutement. Photo : Alfa 27 – Adobe Stock

La branche embauche tambour battant depuis juillet 2021. Tout particulièrement en CDI et en CDD de plus d’un mois. Au quatrième trimestre, selon les statistiques des Urssaf, elle a franchi pour la première fois le seuil des 200 000 CDI recrutés (203 119).  Et le rythme est demeuré élevé au premier trimestre 2022. Jamais un premier trimestre n’avait enregistré autant d’engagements en CDI : 165 901 contre 159 839 au premier trimestre 2019, précédente année record.

Constat similaire pour les CDD de plus d’un mois. L’Hébergement Restauration a franchi un pic historique de 176 217 embauches entre juillet et septembre 2021. Ce qui traduit des besoins saisonniers accrus au cours de la haute saison estivale. L’embellie s’est poursuivie au quatrième trimestre (172 585). Le premier trimestre 2022 n’est pas en reste. Avec 165 901 embauches en CDD de plus d’un mois, c’est le meilleur score jamais enregistré sur janvier-février-mars.

En revanche, le nombre de CDD courts, de moins d’un mois, n’a pas retrouvé son niveau d’avant-crise. En 2019, d’un trimestre à l’autre, au moins 750 000 CDD de moins d’un mois étaient signés. Le pic de 785 000 ayant été atteint au deuxième trimestre.

Les volumes d’embauches contrats courts ont ensuite chuté au cours des deuxièmes trimestres 2020 et 2021, descendant même à 62 400 sur avril-juin 2020. Avant de fortement remonter sur juillet-septembre 2021 à 507 500.

Le  nombre total d’embauches reste encore inférieur au niveau à cause du recul des CDD courts

Si l’on raisonne cette fois en nombre total de DUE (Déclaration Unique d’Embauches), quelle que soit la nature et la durée du contrat, la branche accusait encore en 2021 et début 2022 un net retard par rapport à l’année de 2019. L’augmentation des volumes de CDI et de CDD longs n’a pas compensé  la diminution des CDD de moins de 31 jours.

Les Urssaf enregistraient alors 1,1 millions de DUE en moyenne chaque trimestre. L’écart s’est réduit en 2021 au fil des mois. Il était encore de 150 000 en fin d’année. Il se recreusait même début 2022. Ce déficit de CDD courts est-il le signe de difficultés croissantes à recruter dans ce format ? Ces contrats précaires, par essence, répondant mal aux attentes des chercheurs d’emploi. Une hypothèse à vérifier sur le moyen terme.

L’Urssaf, dans cette série statistique, ne distingue pas les embauches de l’Hébergement de ceux de la Restauration. Mais l’on sait, par une autre série sur les effectifs, que l’Hébergement, plus impacté par la crise sanitaire, a de nouveau créé des emplois nets à partir du troisième trimestre 2021. Dans des proportions toutefois moins importantes que la Restauration.

La plus forte progression annuelle au crédit de l’Hébergement Restauration

Source : Caisse nationale des Urssaf. Données Corrigées des Variations Saisonnières – Corrigées des Jours Ouvrables (données CVS-CJO). Déclarations d’embauche hors intérim. Données provisoires susceptibles de modifications.
Traitement HR-infos

L’évolution trimestrielle des déclarations d’embauche dans la branche depuis 2019

Source : Caisse nationale des Urssaf. Données Corrigées des Variations Saisonnières – Corrigées des Jours Ouvrables (données CVS-CJO). Déclarations d’embauche hors intérim. Données provisoires susceptibles de modifications.
Traitement Source : HR-infos

Partgagersur :

Plus d'articles

Ecrivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :