Le paiement mobile va bouleverser l’industrie hôtelière?

 

Selon le CEO d’Accorhotels, le paiement mobile va changer les règles du monde de l’hôtellerie…

 

Pour Sébastien Bazin, le CEO d’Accorhotels le plus grand défi auquel vont devoir faire face les hôteliers est le paiement mobile.

« Le paiement mobile a 2 à 3 ans d’avance en Chine. Et en Chine il existe deux moyens de paiement Alipay d’Alibaba et Tencent qui est le propriétaire de Wechat. Il est absolument évident que deux 2 ans 90 voire 100 des transactions en Chine seront effectuées via des paiements mobiles ce qui signifie qu’il n’y aura pus de cash,plus de carte de crédit » estime-t-il.

Forbes estimait l’an passé qu’Alipay développé par le géant de l’ecommerce Alibaba filiale de Ant Financial compte déjà 520 millions d’utilisateurs tandis que la solution de paiement TenPay de Tencent en compte 400 millions ».

« Cela signifie que dans l’industrie du voyage d’ici 5 ou 6 ans 100% des transactions de voyage seront mobiles. La technologie existe en Chine, aux Etats-Unis et peut-être en Israël. Et les gens comme nous ont intérêt à s’adapter. Si nous n’avons pas les terminaux pour accepter ces paiement, nous aurons des problèmes. Et le coût pour entrer en concurrence avec eux est trop élevé pour moi, car ceux qui ont inventé cette technologie emploient 3000 ingénieurs et j’en ai peut-être 1000. Je ne peux donc pas les concurrencer et même si je le faisais, quand j’y arrivais ils auraient avancé, c’est pourquoi nous avons l’obligation de sceller un partenariat dans les 12 ou 18 mois avec quelqu’un aux Etats-Unis ou en Chine… Les paiements mobiles vont révolutionner le monde de l’hôtellerie. Et nous devons le faire car les clients le veulent » ajoute-t-il.

Pour les grandes agences de voyage en ligne comme CTrip en Chine, Expedia aux Etats-Unis ou booking.com en Europe la menace viendra des technologies interactives et plus particulièrement des équipements présents dans la maison.

Il pense que les équipement comme Google Assitant, Amazon Echo qui utilise Alexa ou Apple HomePod avec Siri vont mettre fin à la domination des grandes agences de voyage en ligne.

« Google est déjà le prescripteur de voyages le plus important c’est pourquoi la capitalisation de Trip Advisor est passée de 13 à 7 milliards de dollars dans les 18 derniers mois » ajoute Sébastien Bazin.

Les équipement vont « enregistrer la façon dont vous parlez à votre femme, dont vos enfants vous parlent, la manière dont vous dialoguez avec votre banquier, votre humeur… Ces équipement Google Home, Android, Microsoft, Amazon vont arriver et bouleverser ma vie et vont mettre fin à CTrip, Booking et Expedia » estime-t-il.

Le transfert vers les paiements mobiles est aussi visible par les organisateurs des séjours des voyageurs d’affaires, mais Sébastien Bazin estime qu’Accorhotels seront en forte position du fait de sa taille, de sa diversification et des données qu’il détient sur des millions de consommateurs et du fait de la situation de ses hôtels dans de nombreux centre-villes, autour desquels il construit son initiative Accor Local basée sur l’acquisition de la société de conciergerie John Paul.

Business Travel

Partgagez

Plus d'articles

Ecrivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :