Fréquentation touristique en baisse au deuxième trimestre

Fréquentation touristique en baisse au deuxième trimestre

Fréquentation touristique en baisse au deuxième trimestre

 

Georges Panayotis – BFM Business – Fréquentation touristique en baisse au deuxième trimestre

 

Selon les données publiées ce vendredi par l’Insee, la fréquentation touristique en France a rechuté au deuxième trimestre sous les effets d’une météo maussade et d’un faible nombre de jours fériés.

Les touristes ont laissé tomber la France entre avril et juin. Sur cette période, selon l’Insee qui a publié les chiffres ce vendredi 19 août, le nombre de nuitées dans les hébergements touristiques est en recul de 4,8 % par rapport à la même période en 2015 avec seulement 92,4 millions de nuitées comptabilisées. Après une hausse révisée à 1,1 % (1,0 % estimé précédemment) au premier trimestre 2016, la fréquentation touristique est donc en chute libre au deuxième trimestre de l’année.

Fréquentation touristique en baisse au deuxième trimestre

La baisse a été particulièrement marquée pour les réservations effectuées par des touristes étrangers (-8,5 % contre -2,7 % au 1er trimestre), atteignant une ampleur comparable à celle du 4e trimestre 2015, qui a été touché par les attentats de Paris et de Saint-Denis.

La fréquentation des seuls hôtels a reculé de 3,5%, effaçant son rebond du 1er trimestre (+1,9%). La clientèle étrangère, en baisse pour le troisième trimestre consécutif, s’est encore contractée de 7,3%.

L’Euro de football n’a pas sauvé la mise

Seuls les hôtels situés dans les grandes villes de province ont vu leur fréquentation augmenter (+1,5%) en partie grâce à l’Euro de football. Mais ceux de l’agglomération parisienne (-10,3%) ont été plus pénalisés par la défection de la clientèle étrangère.

La fréquentation des autres hébergements collectifs touristiques (résidences, villages vacances) a chuté de 6,4%, là aussi en raison de la défection des étrangers (-20,2%). Les campings ont aussi connu un début de saison difficile avec un recul de 6,8% de leur fréquentation par rapport au printemps 2015.

L’Institut national de statistiques souligne que le contexte sécuritaire en raison des attentats, la météo maussade et le faible nombre de jours fériés sont les principaux facteurs de cette morosité

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A la Une, Hôtels, Restaurants