Facturés pour avoir posté une critique négative sur Tripadvisor

Facturé pour une critique négative sur Tripadvisor

Facturé pour une critique négative sur Tripadvisor

Le Broadway Hotel, à Blackpool, va s’en mordre les doigts un bout de temps. En plus de n’être a priori pas légale, sa clause l’autorisant à facturer 100 livres par mauvaise critique sur internet, risque de lui coûter des clients.

Facturés 125 euros par un hôtel pour avoir posté une critique négative sur Tripadvisor

Facturés pour avoir posté une critique négative sur Tripadvisor

La plage, à Blackpool en Angleterre.

Tony and Jan Jenkinson ont passé une mauvaise nuit dans un hôtel à Blackpool, en Angleterre, et ils l’ont fait savoir. Sur le site Tripadvisor. L’établissement en question, baptisé Broadway Hotel, ne les a pas ratés. Il leur a débité 100 livres sterling supplémentaires pour cause de mauvaise critique sur le site d’avis de consommateurs.

Le couple n’y avait pas fait attention, mais cette possibilité laissée à l’hôtelier figurait bien dans ses conditions contractuelles. “Pour chaque mauvaise critique laissée sur internet, quel que soit le site, il pourra être prélevé un maximum de 100 livres par critique”.

L’hôtel a priori en tort
“Fâché n’est pas assez fort pour exprimer mon sentiment à ce sujet, et la liberté d’expression alors?”, proteste Tony Jenkinson auprès de la BBC.

Une enquête de l’équivalent britannique de la DGCCRF est en cours, mais a priori l’hôtel n’est pas dans son bon droit en appliquant ce genre de clause. Par ailleurs, il risque plutôt l’effet Streisand: la volonté de censurer une information provoque le résultat inverse.

GE RH EXPERT,

A la Une, Hôtels, Tourisme