Elle a été élue… meilleure gouvernante de France (MOF)

C'est à Rome que Gwenaëlle découvre et se prend de passion pour le métier de gouvernante.

Elle a été élue… meilleure gouvernante de France (MOF)

Employée au domaine de Lanniron (5 étoiles), à Quimper, Gwenaëlle Fusté a été sacrée meilleure ouvrière de France dans la catégorie « gouvernante des services hôteliers ».

Rencontre

C’est à Rome que Gwenaëlle découvre et se prend de passion pour le métier de gouvernante. À ce moment-là, elle travaille en tant que réceptionniste dans un grand hôtel et côtoie la gouvernante générale de l’établissement. « Elle m’a pris sous son aile, se souvient Gwenaëlle. Après quatre ans passés à Rome, je suis revenue faire une formation à la Chambre de commerce de Vannes. »

Elle a été élue... meilleure gouvernante de France (MOF)

Arrivée « au culot » au Ritz

Pendant neuf mois, elle approche des gouvernantes d’hôtels qui lui enseignent toutes les ficelles du métier. Pour finaliser la formation, Gwenaëlle postule en stage « au culot » et avec succès au Ritz, à Paris, pour faire ses armes dans les grandes maisons parisiennes, où l’excellence et le professionnalisme sont les maîtres mots. « On y trouve tout le schéma d’une équipe de gouvernantes », explique-t-elle. Gouvernante générale, assistante, gouvernantes d’étages…

Gwenaëlle intègre ensuite un second palace, l’Hôtel Prince de Galles en tant que gouvernante d’étage. « Je suis montée progressivement dans l’échelle. C’est important de commencer en bas pour l’expérience », assure-t-elle. Elle devient par la suite gouvernante du soir, « c’est ce que l’on appelle le service du soir, sourit Gwenaëlle. On prépare la chambre à coucher pour la nuit. »

À 24 ans seulement, la Bretonne expatriée accumule déjà une grande expérience dans les palaces de la capitale. Elle se dirige ensuite vers Nantes, au Domaine d’Orvault, puis elle se tourne vers l’enseignement à Vannes en donnant des cours en brevet professionnel gouvernante. Une opportunité qui ne lui laisse que de bons souvenirs. « La formation fait partie de mon métier. Enseigner les règles de l’art, accueillir, recevoir, ce sont les mêmes partout, que ce soit dans un 2 ou 5 étoiles. »

Le Mof, « une satisfaction »

Gwenaëlle a surpassé les épreuves qualificatives du concours. Elle a donc obtenu son ticket pour la phase finale qui s’est déroulée les 4 et 5 février derniers à Nice. Des tests qui mettent les nerfs à rude épreuve, entre jeux de rôle, évaluation des connaissances et un dernier atelier qui demande au candidat de mettre en application les règles de l’art du métier. Une épreuve soutenue face à un jury de 24 personnes, qui lui a valu d’être acclamée. « J’ai lâché la pression après les applaudissements. C’était à la fois très satisfaisant et un soulagement. » Cette récompense, Gwenaëlle ne la voit pas comme une finalité. Elle souhaite continuer à transmettre le savoir-être et le savoir-faire qu’elle a assimilé au cours de son parcours.

Aujourd’hui, Gwenaëlle travaille à l’Orangerie de Lanniron, à Quimper, domaine 5 étoiles où elle met à profit son expérience acquise dans les plus grands palaces au service de l’hôtellerie de plein air.

Gwenaëlle Fusté.

Partgagez

Plus d'articles

Ecrivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :