Cauchemar en cuisine : un couple dévoile les dessous de l’émission

Cauchemar en cuisine : un couple dévoile les dessous de l’émission

Mercredi 15 mai, l’émission de M6 Cauchemar en cuisine a fait son grand retour. Le couple dont le restaurant était “redressé” s’est confié sur les coulisses de l’émission. 

 

L’émission Cauchemar en cuisine a fait son grand retour, mercredi 15 mai. Le chef Philippe Etchebest s’est rendu dans le restaurant de Marie-Claude et Pascal, afin de régler les problèmes liés à l’hygiène ou encore à l’accueil des clients.

Après la diffusion de l’émission, le couple s’est confié sur les dessous du tournage, dans les colonnes de Télé-Loisirs.

“Ils font un peu n’importe quoi”

Voir la vidéo ci dessous

https://www.programme-tv.net/news/tv/232526-exclu-pas-vu-dans-cauchemar-en-cuisine-gaspillage-alimentaire-travaux-suivi-pascal-revele-les-coulisses-de-sa-participation/

C’est un jeu de rôle finalement (…) ça ne se passe pas vraiment comme dans la réalité“, a entamé le restaurateur, expliquant par exemple que les personnes qui venaient manger au restaurants lors du tournageétaient choisies par la production. Le candidat a par ailleurs pointé un gros problème durant le tournage : le moment des travaux. Pendant quatre jour, l’établissement a été fermé pour être remis à neuf. “Les gars travaillent jour et nuit (…) et ils font un peu n’importe quoi“, a confié Pascal.

Très remonté, il a pointé du doigt le travail négligé qui a été réalisé dans son établissement : “J’ai eu beaucoup de problèmes avec le matériel que l’on m’a posé. Les gars travaillent jour et nuit durant 4 jours et ils font un peu n’importe quoi… Philippe Etchebest n’est pas responsable en tant que tel.” Ce qui aurait pu avoir des graves conséquences selon le candidat : “On a failli avoir un accident dans le restaurant. On a failli avoir le feu par rapport aux travaux. Je suis quand même le propriétaire. Au dessus du restaurant, nous avons 4 locataires… J’en ai parlé au chef”, a-t-il déploré.

l a également dévoilé qu’il n’avait pas été indemnisé pendant les travaux et qu’il avait constaté un gaspillage alimentaire énorme : “Le temps de la fermeture des travaux, nous ne sommes pas indemnisés. Ils prennent la marchandise qui est ouverte et ils mettent tout à la poubelle… “.

Une période d’inactivité forcée qui a un coût. “Le temps de la fermeture des travaux, nous ne sommes pas indemnisés. (…) Il y a eu une perte d’exploitation et nous n’avons pas été rétribués“, a-t-il précisé. Le couple a dû faire face à un autre problème : un incendie s’est déclenché le temps des travaux. Heureusement, plus de peur que de mal, puisqu’il a vite été contenu. Selon la production, “il s’agit d’un plomb qui a sauté dans le compteur électrique“.

 

Source Ohmymag

Partgagez

Plus d'articles

Accor: une nouvelle collaboration avec Amadeus

Accor annonce une nouvelle collaboration avec la plateforme espagnole Amadeus, renforçant leur partenariat stratégique pour déployer le système central de réservation d’Amadeus (ACRS) sur l’ensemble

Ecrivez-nous